Accusé de censure par Donald Trump, Google dément toute "manipulation politique" de son moteur de recherche

Le président américain a reproché au moteur de recherche de "truquer les résultats pour n'afficher que les mauvais résultats".

Les bureaux de Google à New York (Etats-Unis), le 5 mars 2018.
Les bureaux de Google à New York (Etats-Unis), le 5 mars 2018. (SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Donald Trump s'en prend une nouvelle fois à la Silicon Valley. Le président américain a accusé Google de censurer les informations positives à son sujet, mardi 28 août. Dans une série de tweets, il a affirmé qu'une recherche "Trump actualités" donnait des résultats en grande majorité critiques. Selon lui, "96% des résultats (...) viennent de médias nationaux de gauche, c'est très dangereux""Il n’y a que des 'fake news', ils ont truqué les résultats pour n'afficher que les mauvais résultats", insiste le président américain.

"Google et d'autres suppriment les voix des Conservateurs et cachent les informations positives. Ils contrôlent ce que nous pouvons voir ou pas. C'est une situation très grave dont on s'occupera !", a promis Donald Trump.

Google "n'oriente pas les résultats en fonction d'une quelconque idéologie politique"

Selon Le Monde, les chiffres avancés par le président américain "semblent se fonder sur une 'étude' publiée par le site conservateur PJ Media, qui a procédé à ses propres mesures des sites apparaissant dans Google News (Google Actualités) aux Etats-Unis". La méthodologie de PJ Media est toutefois contestable, estime le quotidien. Elle considère ainsi que les agences de presse comme Reuters sont "de gauche" et ne prend pas en compte le fait que les résultats de Google Actualités sont personnalisés selon les utilisateurs.

Google a fermement démenti, mardi 28 août, ces accusations de partialité politique. Le géant du web assure dans un communiqué que son moteur de recherche "ne classe jamais les résultats de recherche pour manipuler une opinion politique". "La recherche n'est pas utilisée pour défendre un programme politique et nous n'orientons pas nos résultats en fonction d'une quelconque idéologie politique", ajoute le texte.

"Notre but est de nous assurer que les utilisateurs qui font une recherche dans la fenêtre Google Recherche reçoivent le résultat le plus pertinent en quelques secondes", affirme l'entreprise, soulignant qu'elle apporte chaque année des centaines d'améliorations aux algorithmes qui pilotent la recherche pour assurer qu'elle aboutit à "du contenu de grande qualité".