Tech : les taxis-drones font monter à bord leurs premiers passagers

Dans le futur, les taxis et VTC auront peut-être un sérieux concurrent : le taxi-drone. Autrement dit, un taxi volant et sans chauffeur.

FRANCE 2

C'est la voiture du futur, c'est un véhicule de l'espace, et ce n'est pas de la science-fiction, car le taxi volant autonome est déjà une réalité. La course entre les constructeurs est lancée : pas moins de huit projets de taxi-drone ont de grandes chances d'aboutir dans un avenir proche. Dans le ciel de Dubaï (Émirats arabes unis), depuis l'an dernier, plusieurs entreprises testent les performances de leurs engins sans passagers.

Airbus se place également sur ce créneau

Ce drone chinois est un petit bijou de technologie et le premier à avoir pu emporter des passagers. Pas d'instruments de vol : le client entre le trajet choisi sur un mini tableau de bord, et les huit moteurs électriques l'élèvent jusqu'à 300 mètres au-dessus du sol. Le taxi-drone a 30 minutes d'autonomie et peut voler jusqu'à 160 km/h. Pour le moment, l'engin est piloté depuis ce centre aux petits airs de NASA. Le taxi volant, une arme contre les embouteillages, et toutes les grandes villes en rêvent. Mais les Français, eux, sont-ils prêts à lâcher leur taxi pour un drone ? En Europe, Airbus aussi est rentré dans la course, avec un baptême de l'air de son engin volant baptisé Vahana. Mais le taxi-drone, ce n'est pas encore pour demain. La bataille pour la conquête de l'espace par les taxis-drones ne fait donc que commencer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le drone taxi d\'Ehang
Le drone taxi d'Ehang (FRANCEINFO)