Au moins cinq drones ont survolé Paris dans la nuit de lundi à mardi

L'un des engins est passé au-dessus de l'ambassade des Etats-Unis, selon BFMTV. La tour Eiffel, les Invalides ou encore la Concorde sont aussi concernés, précise une source proche de l'enquête.

Un drone équipé d\'une caméra survole Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), le 6 janvier 2015.
Un drone équipé d'une caméra survole Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), le 6 janvier 2015. (KARL-JOSEF HILDENBRAND / DPA / AFP)

Le survol de la capitale est en, principe, interdit. Au moins cinq drones ont pourtant été aperçus au-dessus de Paris dans la nuit du lundi 23 au mardi 24 février, entre minuit et 6 heures, annonce une source proche de l'enquête à l'AFP.

Une "action coordonnée" ? 

L'un de ces drones, un engin à hélices de petite taille, a été vu par des policiers vers 1 heure mardi volant entre 100 et 300 m d'altitude au-dessus de l'ambassade américaine à Paris, a appris l'agence Reuters auprès de la police. "La tour Eiffel, les Invalides ou encore la Concorde ont également été survolés", précise une source proche de l'enquête, tandis que la chaîne BFMTV évoque également le quartier de la Bastille.

"Il pourrait s'agir d'une action coordonnée, mais nous n'en savons pas plus pour l'instant", explique la source de l'AFP. Des policiers ont été mobilisés, en vain, au sol pour tenter de retrouver les pilotes de ces appareils.

Il y a un peu plus d'un mois, le 20 janvier, l'Elysée avait été survolé par un drone, "mais jamais autant de drones n'avaient été aperçus en une nuit", a assuré la source policière. Les abords de sites nucléaires ont aussi été survolés par ce type d'appareil ces derniers mois sans que les pilotes ne soient identifiés.