Cet article date de plus de dix ans.

Deux fissures ont été découvertes sur le métal du réservoir externe de la navette spatiale américaine Discovery

L'engin qui devait partir le 5 novembre a vu son lancement reporté au 30 novembre au plus tôt, suite à une fuite d'hydrogène.Outre cette fuite, apparue durant le remplissage du réservoir, les techniciens avaient déjà détecté une craquelure de 51 cm dans la mousse isolante lors de la vidange de l'hydrogène et de l'oxygène liquide.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Lancement de la navette Discovery le 28 août 2009 à Cap Canaveral en Floride (Eliot J. Schechter/Getty Images/AFP)

L'engin qui devait partir le 5 novembre a vu son lancement reporté au 30 novembre au plus tôt, suite à une fuite d'hydrogène.

Outre cette fuite, apparue durant le remplissage du réservoir, les techniciens avaient déjà détecté une craquelure de 51 cm dans la mousse isolante lors de la vidange de l'hydrogène et de l'oxygène liquide.

Ce nouveau problème, a été mis au jour mercredi après que les équipes techniques eurent enlevé cette portion de mousse isolante du réservoir externe, précise la Nasa sur son site internet.

L'hydrogène et l'oxygène, à très basse température, forment le carburant qui alimente les trois moteurs cryogéniques de la navette.

"Les ingénieurs examinent les photos de ces fissures pour déterminer la meilleure façon de les réparer sur le pas de tir", précise la Nasa. Mais les techniciens n'ont jamais réparé auparavant de telles fissures dans l'aluminium et la mousse isolante sur le pas de tir.

Si la Nasa ne parvenait pas à réparer pour lancer Discovery vers la Station Spatiale Internationale (ISS) avec six astronautes à bord avant le 6 décembre, dernier jour de la fenêtre de tir pour l'année, il faudrait alors attendre fin février, période durant laquelle un autre lancement de navette, le dernier en principe, est déjà programmé.

La dernière mission de Discovery
Discovery embarquera six astronautes dont une femme pour une mission de onze jours. Sans oublier le premier robot humanoïde qui voyagera dans l'espace, .

Discovery, le plus ancien des trois orbiteurs de la flotte américaine qui avait fait son premier vol le 30 août 1984. Les deux autres navettes sont Atlantis et Endeavour.

"C'est difficile de croire que c'est le dernier lancement de Discovery ", a observé lors de cette conférence de presse Mike Leinbach, le directeur du lancement des navettes. "C'est aussi difficile à accepter émotionnellement", a-t-il ajouté.

Vidéo d'une manoeuvre de Discovery à l'approche de l'ISS



Dernier lancement de navette en février 2011 avant le musée
Un autre lancement de navette vers l'ISS est programmé pour la fin février et reste officiellement le dernier du programme avant que les trois orbiteurs de la flotte soient envoyés au musée.

Mais le budget 2011 de la Nasa, récemment adopté par le Congrès et signé par le président Barack Obama, prévoit un vol supplémentaire de navette, qui pourrait avoir lieu en juin 2011 si le Sénat accepte que des fonds soient utilisés dans le cadre du budget octroyé.

L'équipage de six astronautes américains doit livrer au cours de cette mission le module de fret multifonctionnel Leonardo, qui sera attaché de façon permanente à la Station afin d'offrir un volume supplémentaire de stockage et mener des expériences scientifiques.

Discovery acheminera aussi le premier robot humanoïde à voler dans l'espace, Robonaut 2 ou , et qui deviendra un occupant permanent de l'avant-poste orbital où il aidera les astronautes dans leurs tâches.

La navette livrera aussi l'"Express Logistics Carrier 4", plate-forme extérieure de l'ISS sur laquelle sont stockés des équipements de rechange volumineux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tech / Web

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.