Cet article date de plus de neuf ans.

#ChereCarlaBruni : les féministes se paient l'ex-Première dame sur Twitter

Des internautes n'ont pas apprécié ses propos dans le dernier "Vogue", où elle déclare : "Ma génération n'a pas besoin d'être féministe".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Carla Bruni à Beaune (Côte-d'Or), le 18 novembre 2012. (EMMANUEL FOUDROT / REUTERS)

INTERNET – Carla Bruni-Sarkozy, cible des féministes sur internet. Ses déclarations dans le magazine Vogue de décembre-janvier valent à l'ancienne Première dame des milliers de répliques de femmes outrées sur Twitter. Dans cette interview, elle estime "qu'on n'a pas besoin d'être féministe dans [ma] génération (...) Il y a des pionnières qui ont ouvert la brèche. Je ne suis pas du tout militante féministe. En revanche, je suis bourgeoise", dit-elle. Dénonçant ces propos, le mouvement Osez le féminisme ! a rapidement invité les utilisateurs de Twitter à lui répondre avec le "hashtag" #ChereCarlaBruni.

Femmes célèbres ou inconnues ont vite suivi l'exemple. "On aura besoin du féminisme tant qu'un mec passant sur le trottoir te guidera spontanément pour faire ton créneau", a posté la comédienne Isabelle Mergault sur son compte (@IsaMergault). "Vous êtes une vraie bourge, finalement ne vous manque que l'intelligence pour saisir l'indécence de vos propos", a posté l'animatrice Muriel Cousin (@MurielCousin), la compagne de l'humoriste Stéphane Guillon, qui met en scène ses spectacles. 

Pour la députée européenne Corinne Lepage (@corinnelepage), "tant qu'il n'y aura pas de femmes à la Banque Centrale Européenne, on aura besoin de féminisme, #ChereCarlaBruni". Voici, pêle-mêle, d'autres réactions d'internautes scandalisées par les propos de Carla Bruni.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tech / Web

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.