Les résultats historiques d'Apple en trois chiffres

La marque à la pomme a annoncé un bénéfice net vertigineux de 18 milliards de dollars pour le seul dernier trimestre 2014.

Des passants devant une boutique Apple qui s\'apprête à ouvrir, dans la ville chinoise de Hangzou, le 22 janvier 2015.
Des passants devant une boutique Apple qui s'apprête à ouvrir, dans la ville chinoise de Hangzou, le 22 janvier 2015. (WANG QIAN / AFP)

Des résultats records qui crèvent tous les plafonds. Apple a annoncé une cascade de chiffres vertigineux, mardi 27 janvier, lors de la présentation de ses résultats trimestriels. Avec notamment un bénéfice net de 18 milliards de dollars pour le seul dernier trimestre 2014. Francetv info revient sur ces résultats impressionnants.

Plus de 800 000 iPhone vendus chaque jour

Le groupe californien a vendu un nombre record de 74,5 millions d'exemplaires d'iPhone entre octobre et décembre. C'est bien au-delà des espérances des marchés financiers, qui oscillaient entre 64,5 et 67 millions d'unités. L'iPhone est notamment boosté par l'engouement qu'il suscite en Chine. Cerise sur le gâteau : la barre du milliard d'iPhone vendus (toutes versions confondues) a été franchie.

"La demande pour l'iPhone est impressionnante et surprenante", reconnaît lui-même le patron d'Apple, Tim Cook, ajoutant qu'il est difficile d'expliquer de tels volumes. "Il est clair que l'appétit pour les nouveaux modèles est sans précédent en Chine, où le groupe a du mal à répondre à la demande", remarque Brian White, analyste chez Cantor Fiztgerald.

L'iPhone, 68% du chiffre d'affaires d'Apple

A elles seules, les ventes d'iPhone représentent désormais plus de deux tiers (68%) du chiffre d'affaires d'Apple. Tous produits confondus, le chiffre d'affaires d'Apple s'élève à 74,6 milliards de dollars, en hausse de 29,5% sur un an. Les analystes attendaient en moyenne 67,69 milliards de dollars, tandis qu'Apple avait avancé en octobre une fourchette comprise entre 63,5 et 66,5 milliards de dollars.

Parmi les autres produits commercialisés par la marque à la pomme, les ventes d'ordinateurs Mac ont bondi de 14% sur un an, à 5,51 millions d'unités – un autre record. En revanche, les ventes d'iPad, dont le design a été revisité pour les rendre plus légers, ont baissé de 17,8% sur un an, à 21,41 millions d'unités. "A long terme, l'iPad reste un segment important", défend toutefois Tim Cook. Le patron de la firme à la pomme espère une relance de la tablette grâce au partenariat avec IBM, dont l'objectif est de séduire les entreprises en leur proposant des applications spécifiques.

Une entreprise trois fois plus rentable que Microsoft

Ces résultats exceptionnels permettent à Apple d'afficher un bénéfice historique de 18 milliards de dollars, en hausse de 37,9% sur un an. C'est tout simplement le plus gros bénéfice trimestriel jamais enregistré par une entreprise dans le monde. Le record aux Etats-Unis était détenu jusqu'ici par la major pétrolière ExxonMobil, qui avait gagné 15,9 milliards de dollars sur le deuxième trimestre de 2012. Dans le monde, le russe Gazprom avait engrangé un bénéfice net de plus de 16 milliards de dollars au premier trimestre 2011.

A titre de comparaison, le géant de l'informatique Microsoft, dont les résultats, conformes aux prévisions, ont été annoncés la veille, a enregistré un résultat net de 5,86 milliards de dollars. Trois fois inférieur à celui d'Apple.