Intelligence artificielle : les grands dirigeants de la tech "orientent les grandes directions", affirme Asma Mhalla, spécialiste des enjeux politiques du numérique

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 10 min
Le 12/13 info reçoit Asma Mhalla, spécialiste des enjeux politiques du numérique, mercredi 13 septembre. Elle revient sur la question de contenir l’intelligence artificielle et ses dirigeants. -
Intelligence artificielle : les grands dirigeants de la tech “orientent les grandes directions”, affirme Asma Mhalla, spécialiste des enjeux politiques du numérique V2 Le 12/13 info reçoit Asma Mhalla, spécialiste des enjeux politiques du numérique, mercredi 13 septembre. Elle revient sur la question de contenir l’intelligence artificielle et ses dirigeants. - (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - E.Tran Nguyen
France Télévisions
franceinfo
Le 12/13 info reçoit Asma Mhalla, spécialiste des enjeux politiques du numérique, mercredi 13 septembre. Elle revient sur la question de contenir l’intelligence artificielle et ses dirigeants.

Interrogée sur le nouveau chargeur universel utilisé sur le prochain iPhone, Asma Mhalla indique que l’on peut voir cela comme une victoire de l’Europe contre les GAFAM. "Plus généralement, il s’est opéré un virage depuis 2019, avec l’arrivée de Thierry Breton, sur l’idée de dire que puisque nous n’avons pas ces géants technologiques, alors on va les européaniser et territorialiser par la norme", précise la spécialiste des enjeux politiques du numérique, invitée du 12/13 info, mercredi 13 septembre. "Toute la question qui reste en suspens est la question proactive industrielle", poursuit-elle.  

Les États-Unis essayent de tout coordonner 

Mais comment contenir l’intelligence artificielle ? "La question est importante. La première chose est la question de réguler ou pas (…) les États-Unis, parce que la question technologique cristallise la rivalité avec la Chine, tout se joue là-dessus. Ils font des grandes lignes de la bonne volonté des acteurs technologiques en essayant de les coordonner. Il y a une différence de lecture de l’appréhension de la norme", explique Asma Mhalla. "Quand vous avez des entrepreneurs qui sont des acteurs hybrides, qui commencent à prendre la question de la norme, en réalité, vous en orientez les grandes directions. Ils installent leur agenda, leur vision du monde", conclut-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.