Etats-Unis : Samsung va payer 500 millions d'euros à Apple dans l'affaire des brevets

Cette somme ne représente toutefois que la moitié de ce que demandait Apple initialement en 2012.

Une femme tient un iPhone, du constructeur Apple, dans une main et un Galaxy, du constructeur Samsung, dans l\'autre, le 30 mars 2014, à Hambourg (Allemagne).
Une femme tient un iPhone, du constructeur Apple, dans une main et un Galaxy, du constructeur Samsung, dans l'autre, le 30 mars 2014, à Hambourg (Allemagne). (MARCUS BRANDT / DPA / AFP)

Nouvel épisode dans la saga de l'affaire des violations de brevets opposant Samsung et Apple. Selon des documents transmis à la justice américaine, vendredi 4 décembre, le groupe sud-coréen a accepté de payer 548 millions de dollars (soit 503 millions d'euros) à son concurrent américain.

Samsung a indiqué que la firme allait s'acquitter cette somme accordée par la justice à Apple mais qu'elle se réservait le droit de la récupérer si cette amende était ultérieurement modifiée ou annulée en appel ou si sa paternité sur ces brevets était reconnue. Apple a alors indiqué dans le même document ne pas être d'accord sur ce point.

Moitié moins que ce que réclamait Apple en 2012

Les 548 millions de dollars ne représentent que la moitié de ce que demandait Apple initialement en 2012. Sans compter que cette somme ne répond pas à la question de qui paiera les frais de justice du groupe américain qui atteindraient selon certaines sources 1,8 million de dollars (1,65 millions d'euros).

En septembre, un tribunal californien a accordé une victoire partielle à Apple et Samsung s'est retrouvé dans l'obligation de payer ou de porter l'affaire devant la Cour suprême des Etats-Unis. L'année dernière, les deux géants de l'électronique ont décidé, dans un geste d'apaisement, d'abandonner toutes les procédures judiciaires pour violations de brevets hors des Etats-Unis.