Apple va arrêter l'application iTunes

L'iPad et l'iPhone peuvent désormais être mis à jour sans passer par iTunes.

L\'application iTunes avait été créée en 2001 pour l\'iPod.
L'application iTunes avait été créée en 2001 pour l'iPod. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

C'est la fin d'une époque. Apple a annoncé l'abandon d'iTunes, lundi 3 juin, lors de sa conférence de développeurs à San Jose, en Californie. Plusieurs programmes distincts vont voir le jour pour remplacer cette application. Devenue une usine à gaz au fil des ans, iTunes permettait notamment d'acheter et de gérer sur son Mac des catalogues de chansons, films et autres contenus, de réaliser des sauvegardes et de mettre à jour les appareils mobiles de la marque. L'application présentée en 2001 par Steve Jobs avait accompagné l'essor de l'iPod, le baladeur musical à l'origine de la renaissance de la firme.

L'iPad et l'iPhone pourront désormais être mis à jour sans passer par iTunes. Sur le Mac, Apple va remplacer iTunes par plusieurs applications distinctes dédiées à la musique, à la vidéo et aux podcasts, comme sur iPhone et iPad.

Une application critiquée

Cette décision intervient alors que les pratiques du groupe concernant l'App Store, son magasin d'applications, font l'objet de critiques. La Cour suprême des Etats-Unis a autorisé le mois dernier l'examen par la justice américaine d'une plainte de consommateurs accusant Apple de monopole sur le marché des applications pour iPhone, lui permettant de pratiquer des prix excessifs.

Spotify Technology, dont le service musical est en concurrence avec celui d'Apple, a aussi déposé une plainte contre la firme auprès des autorités européennes de la concurrence en mettant en cause ses pratiques.

Moins d'iPhone vendus, mais plus de services

L'App Store est l'un des principaux moteurs de l'activité de services d'Apple, qui a généré un chiffre d'affaires de 37,1 milliards de dollars (32,6 milliards d'euros) l'an dernier. Apple prélève une commission sur les ventes d'applications et d'abonnements réalisés depuis son magasin en ligne.

Le groupe mise sur les services pour compenser un ralentissement des ventes d'iPhone, qui ont subi leur première baisse annuelle durant la période des fêtes de fin d'année. Malgré ce ralentissement, les ventes d'iPhone et d'iPad restent plus de dix fois supérieures à celles du Mac, amenant nombre de développeurs à privilégier le système mobile iOS du constructeur au détriment de son système d'exploitation pour ordinateur MacOS. Apple devrait dévoiler de nouveaux outils qui permettront aux développeurs d'adapter leurs applications sur Mac sans devoir réécrire complètement le code. Cela pourrait entraîner une hausse du nombre d'applications disponibles pour Mac et gonfler le chiffre d'affaires du groupe.