Apple accusé de mentir sur la capacité de stockage de ses appareils

Deux utilisateurs américains ont déposé une plainte en justice pour faire condamner le géant de l'informatique.

Phil Schiller, vice-président en charge du marketing d\'Apple, présente le nouvel iPad Air 2, le 16 octobre 2014 à Cupertino en Californie (Etats-Unis).
Phil Schiller, vice-président en charge du marketing d'Apple, présente le nouvel iPad Air 2, le 16 octobre 2014 à Cupertino en Californie (Etats-Unis). (JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

L'iOS 8, la dernière version de son système d'exploitation, serait-elle trop gourmande en ressources ? Apple est visé par une plainte d'utilisateurs qui accusent le groupe informatique américain de publicité mensongère sur la capacité de stockage de ses smartphones iPhone, tablettes iPad et baladeurs musicaux iPod.

La marque à la pomme vante 16 gigaoctets de capacité sur certains de ses modèles les moins chers. Mais environ un cinquième est utilisé par iOS 8. Et cela réduit d'autant l'espace réellement disponible. Voilà l'argumentaire de la plainte, déposée cette semaine au nom de deux utilisateurs de Floride devant un tribunal de Californie.

Le service de stockage en ligne iCloud dans le viseur 

Et, poursuivent les plaignants, une fois que l'appareil atteint sa limite, Apple les encourage à payer des frais mensuels pour obtenir de l'espace de stockage supplémentaire dans son service en ligne iCloud. Apple "donne moins de capacité de stockage que ce dont il fait la publicité, en vue de proposer plus tard de vendre cette capacité à un moment désespéré, par exemple quand un consommateur essaye d'enregistrer ou de prendre des photos du concert, de la partie de basket ou du mariage d'un enfant ou d'un petit-enfant", fait valoir leur plainte.

Les avocats des plaignants veulent tenter d'obtenir le statut de recours en nom collectif, ainsi qu'une condamnation obligeant Apple à reverser la totalité des bénéfices tirés des ventes des appareils concernés.