VIDEO. "Il faut essayer de faire en sorte qu’on ait un Noël avec le moins d'Amazon possible", appelle le secrétaire général de la CFDT

Laurent Berger demande cependant de ne pas juger les clients "qui n’ont pas d’autres solutions" et de "ne pas jeter l'opprobre" sur les salariés français du géant américains.

FRANCE INTER

"Il faut essayer de faire en sorte qu’on ait un Noël avec le moins d'Amazon possible", a appelé le secrétaire général de la CFDT et président de la Conférence européenne des syndicats Laurent Berger sur France Inter lundi 16 novembre. Selon lui, Amazon "est le problème depuis longtemps. C'était le problème à Noël dernier", alors qu'une tribune, publiée sur franceinfo, appelle à "stopper" le géant du web. 

Interrogé sur l'opération commerciale Black Friday, soldes exceptionnelles prévues chez de nombreuses enseignes de la grande distribution et du commerces en ligne le dernier vendredi de novembre, Laurent Berger a dit "trouver cette histoire de  Black Friday totalement inquiétant sur la question du commerce de proximité, mais aussi sur ce que ça veut dire de notre relation à la consommation collectivement".

Laurent Berger veut "réguler" Amazon 

Cependant, le secrétaire général de la CFDT ne veut pas culpabiliser les consommateurs qui achètent sur Amazon. "Il faut réguler Amazon. Il faudrait de la régulation au niveau européen et national. Il y a des citoyens qui n’ont pas d’autres solutions que de faire appel à ces plateformes. Je préférerais que ce soit une fiscalisation de leurs bénéfices sur le long terme", a déclaré Laurent Berger.

"Il ne faut pas oublier qu'Amazon, ce sont des travailleurs et il n'est pas question non plus de leur jeter l'opprobre", a rappelé le secrétaire général de la CFDT. "Ce sont des milliers de salariés en France, dont il faut tenir compte parce que c'est aussi leur travail".

Laurent Berger était l\'invité de France Inter lundi 16 novembre. 
Laurent Berger était l'invité de France Inter lundi 16 novembre.  (FRANCE INTER)