Etats-Unis : Amazon assouplit les conditions de travail dans ses entrepôts après un rapport accablant sur les accidents

Le taux d'accident chez Amazon "est quasiment 80% plus élevé que pour tous les autres employeurs ayant des entrepôts sur l'année 2020", selon le rapport.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le logo du géant du commerce en ligne Amazon sur la façade d'un centre de distribution aux Etats-Unis, le 30 mars 2020. (ANGELA WEISS / AFP)

Amazon contraint de revoir ses conditions de travail aux Etats-Unis. Le géant du commerce en ligne a annoncé mardi 1er juin un assouplissement des contrôles de ses employés après la publication le même jour d'un nouveau rapport accablant sur les accidents au travail dans ses entrepôts américains, réputés pour leurs cadences infernales.

Le système baptisé "Time off Task" ("temps non travaillé"), qui mesure la productivité de chacun des ouvriers, est notamment pointé du doigt. De nombreux employés et associations accusent cette méthode de causer un stress inutile, par exemple en ne laissant pas suffisamment de temps pour se rendre aux toilettes. Amazon a affirmé mardi que les ouvriers auraient désormais plus de temps pour prendre des pauses.

Près de 6% des ouvriers des centres de tri victimes d'un accident au travail

Selon l'étude, près de 6% des ouvriers des centres de tri de l'entreprise ont, l'année dernière, été victimes d'un accident qui les a forcés à s'arrêter temporairement ou à prendre un poste différent, moins contraignant physiquement. "Ce taux est quasiment 80% plus élevé que pour tous les autres employeurs ayant des entrepôts sur l'année 2020", explique une coalition de syndicats dans le rapport.

Assouplir le système de contrôle des horaires dans les entrepôts, doit permettre de revenir "à son objectif premier", qui est de "comprendre s'il y a des problèmes avec les outils que les personnes utilisent pour être productives, et seulement en second lieu d'identifier les employés moins performants", assure de son côté Dave Clark, patron des opérations mondiales, dans une lettre à ses équipes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amazon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.