Black Friday : des blocages à Montélimar, Nantes et Besançon pour dénoncer la surconsommation

Au lendemain du Black Friday, des militants écologistes et d'Attac dénoncent la surconsommation et ses conséquences climatiques. 

La base logistique d\'Amazon située à Montélimar dans la Drôme.
La base logistique d'Amazon située à Montélimar dans la Drôme. (NATHALIE RODRIGUES / FRANCE BLEU DROME ARDECHE)

Plus de 200 manifestants ont bloqué le dépôt d'Amazon à Montélimar (Drôme) samedi 30 novembre, de 8h30 à 14h30 indique France Bleu Drôme Ardèche. Les militants d'Attac et de plusieurs associations écologistes dénoncent la surconsommation du Black Friday de vendredi et ses conséquences climatiques. Les militants ont quitté l'entrepôt d'Amazon dans le calme avant l'intervention des forces de l'ordre. 

Un camion-benne a déversé de la terre devant l'entrée du site surveillée par des vigiles et pour le moment, les camions ne peuvent plus entrer ni sortir du dépôt. Les manifestants ont également empilé des cartons sur lesquels on peut lire des slogans contre Amazon comme "Prix cassés sur les salaires" ou "Numéro 1 de l'évasion fiscale".

"Stopper Amazon ou les laisser nous détruire"

Dans un communiqué, Attac dénonce une entreprise qui "prône une vision du monde en totale contradiction avec notre aspiration à une vie décente sur une planète vivable. Ses pratiques doivent changer dès maintenant et son expansion cesser !"

L'association appelle le gouvernement à "prendre ses responsabilités. Face à la destruction des emplois, face à la destruction du climat, ils n’ont qu’un choix : stopper Amazon ou les laisser nous détruire !"

Des chaînes humaines sont également organisées à l'entrée du site, proche de la zone commerciale de Montélimar Sud, "pour ralentir l'intervertion des policiers de manière pacifique", expliquent-ils. 

Blocages de centres commerciaux à Nantes et Besançon

Dans le Doubs, à Besançon, environ 200 activistes, d'Extinction Rebellion notamment, ont bloqué pendant plus de deux heures les trois entrées d'un centre s'attirant la colère des commerçants. 

Une opération de blocage similaire a eu lieu à Nantes avec 200 militants qui ont bloqué les l'accès au centre commercial Beaulieu, sur l'île de Nantes une partie de la matinée, rapporte France Bleu Loire Océan. Les forces de l'ordre ont commencé à déloger les manifestants dans le calme et à la mi-journée, le centre était partiellement accessible.