"Des propositions déconnectées" : la réponse cinglante d’Airbnb à Ian Brossat sur son idée d'interdire les locations dans le centre de Paris

Le maire adjoint chargé du logement à la mairie de Paris a proposé d'interdire les locations de logements dans le centre de Paris. "Une telle mesure dépouillerait des milliers de familles de classe moyenne au seul profit des riches représentants du lobby hôtelier", lui répond Airbnb.

Dans son mail à franceinfo, jeudi 6 septembre 2018, Airbnb met directement en cause le maire adjoint de Paris, Ian Brossat.
Dans son mail à franceinfo, jeudi 6 septembre 2018, Airbnb met directement en cause le maire adjoint de Paris, Ian Brossat. (JOEL SAGET / AFP)

Ian Brossat, maire adjoint chargé du logement, a proposé, jeudi 6 septembre sur franceinfo, d'interdire les locations de logements entiers via Airbnb dans les quatre premiers arrondissements du centre de Paris. La réponse, jeudi soir dans un mail à franceinfo, de la plateforme de réservation de logements entre particuliers a été directe : "Un Parisien sur cinq utilise aujourd’hui Airbnb pour améliorer ses revenus et faire face au coût de la vie, dans une ville où l’offre de logements peine à suivre la demande depuis des décennies."

Le maire adjoint consacre son temps à écorner le pouvoir d’achat des habitants, et offre avec son livre une nouvelle tribune aux arguments de lobbies hôteliers obnubilés par la défense de leurs intérêts.Airbnbdans un mail à franceinfo

Selon Airbnb,"une telle mesure dépouillerait des milliers de familles de classe moyenne au seul profit des riches représentants du lobby hôtelier". La plateforme juge les propositions de Ian Brossat "déconnectées" et surtout elles "sont un écran de fumée pour cacher la réalité du tourisme dans le centre de Paris, alors que l’ouverture de plus de 750 nouvelles chambres d’hôtels a été récemment approuvée dans le centre de Paris".

"Les revenus du tourisme ne devraient nulle part être confisqués par une minorité de riches professionnels de l‘hôtellerie, mais bénéficier partout au plus grand nombre. Nous restons disponibles pour travailler avec les élus locaux afin de rendre Paris plus abordable pour les Parisiens", a ajouté Airbnb.

Ian Brossat avait assuré qu'il fallait "empêcher la location d'appartements entiers dans le cœur historique de Paris" par des plateformes telles qu'Airbnb pour éviter que "ces multinationales, ces géants de la tech" fassent "main basse sur nos villes et nos territoires".