Cet article date de plus de trois ans.

Coronavirus : Airbnb va licencier un quart de ses employés dans le monde

"Nous traversons collectivement la crise la plus douloureuse de notre vie", a affirmé, mardi, le cofondateur de la plateforme de réservation de logements.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le PDG d'Airbnb, Brian Chesky, le 22 février 2018, lors d'une présentation à San Francisco. (ERIC RISBERG/AP/SIPA / AP)

Le patron d'Airbnb a annoncé, mardi 5 mai, le licenciement d'environ 25% de ses 7 500 employés dans le monde, soit près de 1 900 départs, d'après un texte publié sur le site du groupe. "Nous traversons collectivement la crise la plus douloureuse de notre vie", a déclaré Brian Chesky, cofondateur de la plateforme de réservation de logements.

Airbnb "a été durement touché" par l'épidémie de Covid-19, qui a mis un coup d'arrêt aux voyages dans le monde entier, avec des prévisions de revenus pour cette année "de moins de la moitié" de ceux générés en 2019. La plateforme est confrontée à deux "dures réalités : nous ne savons pas quand les voyages reprendront, et quand ils l'auront fait, ce sera différent".

Brian Chesky a également annoncé une réduction des investissements du groupe dans divers projets. Ce "recentrage" de la stratégie commerciale doit permettre à Airbnb de revenir aux "racines et aux bases" de l'entreprise : les clients "voudront des options qui soient plus proches de chez eux, plus sécurisées et moins chères", estime-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.