Cet article date de plus de dix ans.

Votre foie gras de Noël est peut-être hors-la-loi

Selon une association, la majorité des producteurs ne respecte pas une recommandation européenne sur le gavage des canards.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Du foie gras avant sa préparation. (FREDERICK FLORIN / AFP)

L'association de protection animale L214 n'en démord pas. Pour elle, la majorité du foie gras de canard vendu en France est non-conforme à la réglementation européenne, qui impose aux producteurs l'utilisation de cages individuelles permettant aux volatiles de se mouvoir.

A la veille des fêtes, L214 lance donc une campagne "Stop gavage" et annonce une action vendredi 16 décembre à Paris dans un supermarché, pour "dénoncer la complicité des enseignes de la distribution averties de ces infractions à la législation". Le lendemain, elle tiendra un stand d'information sur les Champs-Elysées, en partenariat avec l'Association végétarienne de France.

85 % des exploitations du Sud-Ouest hors-la-loi, selon l'association

Depuis le 1er janvier 2011, une recommandation européenne concernant les canards précise que leurs systèmes d'hébergement doivent permettre aux oiseaux de "se retourner sans difficulté", "battre des ailes", "interagir normalement avec d'autres individus". Ce qui n'est pas le cas dans ces cages de contention que l'on appelle "épinettes", spécialement conçues pour la phase de gavage des canards, selon L214. L'association estime que 85 % des exploitations du Sud-Ouest continueraient à utiliser ces cages pendant la période de gavage de douze jours. 

Selon l'association, la France aurait décidé unilatéralement de repousser la date limite de mise en conformité au 31 décembre 2015. Or, dans une lettre à l'association datée du 9 juin dernier, la Commission européenne confirme le caractère obligatoire de sa recommandation et indique que les autorités françaises "se sont engagées à corriger la situation".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.