Cet article date de plus de six ans.

Vigilance requise face à deux vaccins contre la gastro-entérite

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les traitements Rotarix et Rotateq ont provoqué des problèmes intestinaux sur quelque 500 nourrissons ces dernières années en France, et sont aujourd'hui dans le viseur de l'Agence de sécurité du médicament.

Les médecins et pédiatres sont prévenus. Un courrier leur a été adressé le 31 mars par l'Agence de sécurité du médicament pour les mettre en garde sur l'utilisation de deux vaccins utilisés pour traiter la gastro-entérite. Les produits Rotarix et Rotateq seraient responsables de 508 incidents depuis 2006, dont 47 cas de complications sévères et même de deux décès de nourrissons en 2012 et 2014.

Un phénomène très rare mais dangereux

Il faut bien sûr mettre en perspective ces chiffres avec le nombre de doses de vaccins administrées depuis neuf ans sur des nourrissons : un million selon l'Agence du médicament.

L'effet secondaire de ces deux traitements peut en tout cas être grave : une invagination intestinale aiguë, c'est-à-dire une torsion d'une partie de l'intestin dans une autre, qui va provoquer une occlusion, et nécessiter une hospitalisation en urgence.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.