Cet article date de plus d'onze ans.

Vidéo polémique: Hortefeux exprime ses regrets

Le ministre de l'Intérieur a exprimé lundi soir ses "regrets face à une polémique inutile et injuste"
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Brice Hortefeux se défend d'avoir tenu des propos racistes (© France 3)
Le ministre de l'Intérieur a exprimé lundi soir ses "regrets face à une polémique inutile et injuste"Le ministre de l'Intérieur a exprimé lundi soir ses "regrets face à une polémique inutile et injuste" "Je suis ému de penser que, du fait d'un certain tohu-bohu médiatique, et d'une interprétation totalement inexacte, des personnes ont pu être blessées dans leur être et leurs convictions", a déclaré Brice Hortefeux lundi soir.

Il s'exprimait devant les responsables du Conseil français du culte musulman (CFCM) lors du dîner de rupture du jeûne.

"Je veux donc dire mes regrets, au delà d'une polémique inutile et injuste, j'exprime mon respect pour tous les Français, celles et ceux qui vivent sur notre sol, quelles que soient leur religion, leurs convictions", a-t-il ajouté.

Le ministre de l'Intérieur avait exclu samedi de présenter des excuses, jugeant dans une interview à Libération que "pour qu'il y ait excuse, il faudrait qu'il y ait culpabilité ou faute".

Brice Hortefeux fait l'objet d'une polémique après la diffusion sur internet d'une vidéo tournée le 5 septembre sur le campus d'été des Jeunes UMP, à Seignosse (Landes) qui le montre posant avec un militant, né de père algérien et membre d'une délégation de l'Auvergne.

Le ministre de l'Intérieur était filmé en compagnie de Jean-François Copé et du jeune militant. Celui-ci était la cible de remarques qui se voulaient des plaisanteries: "Ca c'est de l'intégration." "Lui il parle arabe."

Brice Hortefeux a alors lâché: "Il ne correspond pas du tout au prototype." Et a enchaîné: "Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va, c'est quand il y en beaucoup qu'il y a des problèmes."

Cette vidéo a provoqué une avalanche de réactions indignées à gauche depuis sa diffusion la semaine passée, certains réclamant la démission du ministre pour ce qu'ils considèrent comme un dérapage raciste. Lundi, le Mrap a annoncé sa décision de porter plainte contre Brice Hortefeux pour "diffamation à caractère raciste".

Voir aussi (avec rappel des réactions de l'opposition)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.