VIDEO. Les habitants d'Ille-et-Vilaine sceptiques face à leur nouveau nom

Jusque-là privés de gentilé, ils s'appelleront Bretilliens, comme l'a décidé, jeudi, le conseil général d'Ille-et-Vilaine. Une démarche qui a coûté 15 000 euros.

R. Bonnant, M. Hivert, T. Paulin / France 2

Ils n'avaient pas de gentilé, l'affront est réparé. Les habitants du département d'Ille-et-Vilaine porteront désormais le nom de Bretilliens, selon une décision du conseil général, rendue jeudi 20 juin. Les 52 conseillers généraux ont adopté la nouvelle appellation par 38 voix contre 12 pour l'autre nom en lice, Hauts-Bretons, et deux abstentions. "Bretilliens renvoie à nos racines bretonnes" et "a l'avantage de nous rattacher aussi à l'Ille-et-Vilaine", a relevé le président socialiste du conseil général, Jean-Louis Tourenne. Le lendemain du vote, les Bretilliens interrogés par France 2 se montraient toutefois sceptiques quant à ce choix.

En janvier 2012, une consultation publique lancée par le quotidien Ouest France avait recueilli 279 propositions différentes et placé largement en tête Breizh-Illiens (clin d'œil au nom breton de la Bretagne, Breizh, et au Brésil), avec 38,5% des voix. Breizh-Illiens "aurait fait le buzz mais serait devenu ridicule une fois le jeu de mots passé", a estimé Jean-Louis Tourenne, rappelant par ailleurs que "l'Ille-et-Vilaine n'appartient pas à la Bretagne bretonnante".

L'Ille-et-Vilaine comptait parmi la poignée de départements français encore dépourvus de gentilé. En janvier 2012, au terme d'une consultation populaire organisée sous l'égide du conseil général, les habitants de la Somme avaient choisi de s'appeler les Samariens. Le Loiret a, à son tour, lancé, le 11 juin, une consultation populaire pour se trouver un gentilé. Les habitants de ce département ont jusqu'au 24 juin pour trancher entre Ligéritains, Loiréanais et Loirétains. Le nom lauréat y sera utilisé à partir du 1er juillet, selon la collectivité.

( FRANCE 2 / FRANCETV INFO)