Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Laurent Wauquiez veut un inventaire

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
France Télévisions

A droite, c'était Laurent Wauquiez le premier à faire sa rentrée ce dimanche 18 août. Au mont Mézenc (Massif central) où s'est réunie la Droite sociale, le débat sur le bilan de l'ère Sarkozy divise les militants.

Décontracté mais concentré sur son objectif : revenir sur les erreurs des deux derniers quinquennats de la droite, faire ce fameux "inventaire", c'est le Wauquiez de la rentrée tel qu'il est apparu au mont Mézenc, sur ses terres de Haute-Loire. "Je suis contre l'assistanat, et nous on a fait le RSA, c'était une erreur. Je suis pour la valorisation du travail, [et pas] pour les prestations sociales dans tous les sens. On a fait les heures supplémentaires, mais on n'a pas suffisamment corrigé les 35 heures."

Cet inventaire peut-il tourner au procès du sarkozysme ? Les partisans du député-maire de Haute-Loire sont divisés, trouvant la démarche de "totalement saine" à "très très malsaine". Le vice-président de l'UMP et ancien ministre, lui, ne doute pas. Et n'hésite pas à souligner ses propres échecs. "J'étais en charge de la réforme de la formation professionnelle, je n'ai pas réussi : ç'a été un échec. Et précisément parce que j'ai réfléchi à ça, je me suis promis que ça arriverait une fois, mais pas deux."

Des rencontres entre élus et militants, une rentrée toute en tradition... pour occuper le terrain en ce jour de Fête de la rose - et de retour sur la scène politique d'Arnaud Montebourg.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.