... uniquement pour les élèves ayant choisi la spécialité "Droit et grands enjeux du monde contemporain" (DGEMC).

L'étude des familles homoparentales figurera, au même titre que les autres types de familles, au programme des classes de terminale littéraire, selon le Bulletin officiel spécial du ministère de l'Education nationale.

Image d\'illustration
Image d'illustration (AFP)

L'étude des familles homoparentales figurera, au même titre que les autres types de familles, au programme des classes de terminale littéraire, selon le Bulletin officiel spécial du ministère de l'Education nationale.

Cette disposition entrera en vigueur à la rentrée scolaire 2012-2013.

Le nouveau texte introduit la notion "homoparentale" dans une paragraphe contenant les mots "monoparentale et recomposée." Un détail réclamé depuis plusieurs mois par l'association des familles homoparentales ( ADFH). Cette association salue cette disposition comme une vraie victoire au niveau de leur reconnaissance sociale.

Le texte du programme initial intitulé "L'évolution de la famille" stipulait : "Après avoir constaté l'absence de définition de la famille, on montrera, par une analyse juridique et historique qu'elle a profondément évolué et qu'elle est devenue multiforme (famille biologique, adoptive, monoparentale, recomposée, nucléaire, élargie) et on proposera aux élèves d'en rechercher une définition."

Dans un communiqué, l'ADFH se "félicite de la prise en compte des familles homoparentales dans ce programme éducatif, et rappelle qu'elles constituent aujourd'hui une réalité incontestable dans la pluralité des formes familiales existantes. Dans un contexte de vives polémiques et de pressions conservatrices liées à l'étude du genre dans les programmes de première, l'ADFH veillera à ce que le thème de l'homoparentalité soit traité de manière correcte et approfondie dans les manuels de DGEMC à paraître pour la rentrée 2012".

Comme le souligne le coprésident de l'ADFH, Alexandre Urwicz, cette "avancée ne concerne que les terminales L car elles sont les seules à avoir la DGEMC au programme". "Les textes officiels concernant les lycées évoquaient déjà l'homosexualité, mais c'est la première fois qu'ils évoquent l'homoparentalité", a déclaré M. Urwicz.