Cet article date de plus de dix ans.

Une autopsie a été ordonnée après la mort d'un jeune homme de 17 ans attaqué à coups de couteau vendredi soir à Paris

Les faits se sont déroulés lors d'une rixe près de la Porte de Saint-Cloud à Paris (XVIe), à proximité du Parc des Princes, a indiqué la préfecture de police.La victime, dont l'identité n'a pas été révélée, est décédée à 20h45 à l'hôpital Georges-Pompidou (XVe) malgré les soins qui lui ont été prodigués.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La rixe s'est déroulée près de la Porte de Saint-Cloud à Paris (XVIe). (DR)

Les faits se sont déroulés lors d'une rixe près de la Porte de Saint-Cloud à Paris (XVIe), à proximité du Parc des Princes, a indiqué la préfecture de police.

La victime, dont l'identité n'a pas été révélée, est décédée à 20h45 à l'hôpital Georges-Pompidou (XVe) malgré les soins qui lui ont été prodigués.

L'agresseur présumé a été interpellé à 19H50. Il a été placé en garde à vue et est entendu depuis par des officiers du premier district de la police judiciaire tentant de déterminer les raisons de cette bagarre qui a dégénéré.

Selon le parquet, le meurtrier présumé se promenait dans la rue avec un ami, lors qu'il a croisé vers 18H45 la future victime qui était accompagnée par trois personnes. "Une altercation, pour une raison qui reste à déterminer, a éclaté entre les deux hommes, il y a eu un échange de mots, d'insultes, puis des coups", a indiqué le parquet, qui précise que les "personnes qui accompagnaient les deux jeunes gens ont plutôt tenté d'apaiser les choses".

Le couteau n'a pas été retrouvé samedi à midi et les premières recherches sur le passé des deux jeunes gens n'ont pas donné de résultats significatifs, a ajouté la même source.

Le meurtre s'est produit devant le 143 de la rue Michel-Ange (XVIe), à proximité du 120 de la rue où est située la brasserie "Aux Trois Obus", lieu de rendez-vous de supporteurs du Paris Saint-Germain.

La préfecture de police de Paris a affirmé de son coté que "ce drame n'avait aucun lien, ni de près ni de loin avec le club de football du Paris Saint-Germain". Des examens toxicologiques ont été ordonnés afin de déterminer si l'agresseur avait absorbé des substances illicites.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.