Cet article date de plus de dix ans.

Un vigile d'une discothèque d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) a été abattu tôt dimanche matin

L'homme, âgé de 35 ans, a été tué d'un coup de fusil devant l'entrée du Palacio. Son meurtrier a pris la fuite, en compagnie de deux autres personnes.Selon des policiers les trois personnes s'étaient vu refuser l'entrée de la boîte par les vigiles. Mais, pour la préfecture, il n'est pas sûr que le refus d'accès soit à l'origine de l'agression.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le Palacio, discothèque d'Ivry-sur-Seine où un videur a été abattu (10 juillet 2011) (AFP / François Guillot)

L'homme, âgé de 35 ans, a été tué d'un coup de fusil devant l'entrée du Palacio. Son meurtrier a pris la fuite, en compagnie de deux autres personnes.

Selon des policiers les trois personnes s'étaient vu refuser l'entrée de la boîte par les vigiles. Mais, pour la préfecture, il n'est pas sûr que le refus d'accès soit à l'origine de l'agression.

Selon les premiers éléments de l'enquête, trois jeunes adultes sont arrivés peu avant la fermeture, vers 4 heures, à bord d'une Peugeot 306 gris clair, devant la boîte de nuit le Palacio, un établissement réputé calme, surtout spécialisé depuis quelques années dans les soirées antillaises.

Le passager arrière a tiré deux coups de feu sur un groupe de vigiles à l'entrée de la discothèque, touchant mortellement la victime, avant que la voiture ne prenne la fuite sans s'arrêter, ont raconté des sources concordantes.

Des sources policières avaient émis l'hypothèse qu'il s'agisse de personnes à qui on aurait refusé l'entrée de la boîte et qui seraient revenues.

Toutefois, la préfecture ne confirme pas la thèse d'un homicide provoqué par un refus d'accès à la discothèque. Elle n'a "pas été vérifiée: il n'y a aucun mobile pour l'instant et aucun suspect (...) La vidéo n'a pas permis d'identifier les individus".

Deux incidents dans la nuit
Deux incidents se sont produits devant le Palacio dans la nuit. Le videur abattu était intervenu lors de ces deux incidents. D'abord une bagarre près d'un restaurant tout proche: il a tenté de séparé les protagonistes.

Ensuite, il a refusé l'entrée à un garçon qui était avec quatre filles, selon le gérant de la discothèque. Le jeune homme aurait reproché au vigile de "lui mettre la honte devant les filles".

L'enquête devra établir si le drame est lié à un des incidents. Elle a été confiée à la brigade criminelle de la PJ parisienne.

En 2005, le rappeur Rohff avait été condamné à 4 ans de prison, dont un an ferme, pour des violences commises trois ans plus tôt à la sortie du Palacio. Mais depuis, "il n'y a plus d'incident grave", selon le responsable de l'établissement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.