Cet article date de plus de dix ans.

Un rapport d'expertise médicale ordonné par les juges d'instruction étend la période des abus de faiblesse.

La période pendant laquelle Liliane Bettencourt aurait pu être victime de faits d'abus de faiblesse de la part de son entourage a été étendue par le parquet de Bordeaux : elle court de septembre 2006 jusqu'à ce mois-ci.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Liliane Bettencourt, janvier 2011. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

La période pendant laquelle Liliane Bettencourt aurait pu être victime de faits d'abus de faiblesse de la part de son entourage a été étendue par le parquet de Bordeaux : elle court de septembre 2006 jusqu'à ce mois-ci.

Cette enquête peut viser de nombreuses personnalités, dont Patrice de Maistre, ancien gestionnaire de fortune ainsi que l'avocat Pascal Wilhelm, qui lui avait succédé fin 2010. De premières poursuites pénales pour abus de faiblesse contre François-Marie Banier avaient été abandonnées définitivement en juin dernier par le tribunal correctionnel de Bordeaux à la suite d'un accord entre Liliane Bettencourt, sa fille Françoise Meyers et le photographe.

La décision du parquet de Bordeaux intervient juste avant l'examen d'une demande, présentée par Françoise Meyers, de mise sous tutelle de Liliane Bettencourt, qui aura 89 ans fin octobre, mercredi prochain par un juge des Hauts-de-Seine.

Le juge des tutelles pourra statuer au vu du rapport médical déposé le 28 septembre dans le cadre de l'instruction bordelaise.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.