Cet article date de plus de huit ans.

Un mineur disparaît dans la Loire après avoir percuté des policiers

L'adolescent de 13 ans a sauté dans le fleuve pour échapper aux agents. Il venait de foncer sur deux véhicules de police au volant d'une voiture volée.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.

Un garçon de 13 ans a disparu dans la nuit de dimanche 13 à lundi 14 mai à Nantes (Loire-Atlantique). Il s'est jeté dans la Loire pour échapper à des policiers qu'il venait de percuter avec une voiture volée. Cinq autres mineurs, qui l'accompagnaient, ont été interpellés.

France 2 - Nicolas Bertrand

• Des faits "d'une extrême violence"

L'adolescent et ses cinq camarades, tous âgés de moins de 16 ans, auraient volé deux voitures chez des particuliers, à Rezé, au sud de Nantes, selon Ouest France. Repérés par des policiers de la Brigade anticriminalité, ils ont été suivis pendant que se préparait un barrage en centre-ville.

"On peut parler de faits d'une extrême violence", a expliqué la procureure de la République à Nantes, Brigitte Lamy. "Dès la vue du barrage des services de police (...), le conducteur de la Laguna [volée] a pris de la vitesse, (...) faisant crisser ses pneus et percutant à très grande vitesse les deux véhicules de police."

L'ado conducteur serait ensuite parti à pied "en direction des berges en se frayant un passage à travers les herbages" et aurait sauté dans la Loire. Il a "été vu dans la torche d'un fonctionnaire" dans le fleuve et les secours ont été appelés immédiatement, a précisé le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP). Lundi après-midi, les recherches étaient "restées vaines".

"Pendant ce temps, le deuxième véhicule s'échappait malgré un pneu crevé, aussitôt poursuivi par les collègues et, quand il s'est retrouvé face à eux après un tête à queue, il a de nouveau foncé dans un policier qui venait les interpeller", a précisé Thierry Spitz, délégué régional du syndicat de police Alliance. 

• Enquête pour "tentative d'homicide volontaire"

Sept policiers ont été blessés. Deux d'entre eux, directement heurtés, ont fait l'objet de 20 et 50 jours d'interruption temporaire de travail. "Un de nos collègues a été projeté de dix mètres, il a le bassin touché, de multiples fractures", a raconté Thierry Spitz.

Une enquête a été ouverte pour "tentative d'homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique" ainsi que pour "mise en danger de la vie d'autrui" et "conduite sans permis" concernant les deux conducteurs. Les quatre autres font l'objet d'une enquête pour "vol aggravé et recel".

• La justice des mineurs remise question

"Trois des mineurs étaient déjà particulièrement connus des services de police et de justice notamment depuis quelques semaines pour des faits de vols aggravés et conduite sans permis", a précisé la procureure de la République de Nantes. D'après Ouest-France, les six adolescents impliqués dans l'accident ont été mis en examen samedi "après une série de cambriolages commis en fin de semaine dans le sud de l’agglomération". Ils ont été remis en liberté et placés sous contrôle judiciaire.

"Des placements en centres éducatifs fermés (...) ont été envisagés mais n'ont pu être réalisés faute de places dans ce type d'établissement ou de la fuite d'un des mineurs", a précisé Brigitte Lamy.

Les syndicats de police ont demandé à la justice de faire preuve de fermeté. "Il est peut-être temps qu'on réfléchisse à moderniser l'ordonnance de 1945" sur l'enfance délinquante, a relevé Thierry Spitz. "Une justice des mineurs qui ne peut, faute de moyens, prévenir de tels actes, doit aujourd'hui prendre des sanctions exemplaires à l'encontre de ces jeunes délinquants", a estimé SGP Police-Force ouvrière.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.