Cet article date de plus de douze ans.

Un forcené a tué jeudi un octogénaire et blessé 5 personnes, dont plusieurs gravement, à coups de couteau

L'individu a tout d'abord frappé, à l'aide de deux couteaux, un homme de 30 ans puis un octogénaire, à une heure d'affluence, dans une pharmacie au 85 de l'avenue Jean-Jaurès à Clichy-La-Garenne (Hauts-de-Seine).Dans sa fuite, l'homme a ensuite blessé quatre autres personnes. La personne de 80 ans est décédée à l'hôpital.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un membre de la police scientifique examine les lieux du drame, le 10/12/2009 (AFP/Mehdi Fedouach)

L'individu a tout d'abord frappé, à l'aide de deux couteaux, un homme de 30 ans puis un octogénaire, à une heure d'affluence, dans une pharmacie au 85 de l'avenue Jean-Jaurès à Clichy-La-Garenne (Hauts-de-Seine).

Dans sa fuite, l'homme a ensuite blessé quatre autres personnes. La personne de 80 ans est décédée à l'hôpital.

La seconde victime de la pharmacie se trouve dans un état grave. Deux autres personnes ont été blessées dans une rue, un trentenaire et un quadragénaire. Ce dernier est également grièvement blessé. D'autre part, la femme du second blessé de la pharmacie, enceinte, a fait un malaise dans l'établissement.

L'homme, âgé de 28 ans, "était armé de deux couteaux de boucher qu'il portait en croix derrière le dos", a expliqué sur place un responsable du syndicat Alliance dans les Hauts-de-Seine, Arnaud Pressé.

Nombreuses difficultés pour le maîtriser
Selon des témoignages recueillis par l'AFP, plusieurs passants, dont des jeunes, ont tenté de maîtriser le forcené.

"J'ai vu un type d'une trentaine d'années avec une veste verte. Trois jeunes ont essayé de l'intercepter. Ils n'y sont pas arrivés parce que le type était costaud", a rapporté Alberto, serveur d'un bar proche. "Une foule lui est tombé dessus, dont un policier municipal qui s'est cassé le poignet", a-t-il ajouté.

Ce sont des effectifs de la police nationale qui ont arrété l'homme dépourvu de papiers d'identité. La police judiciaire des Hauts-de-Seine a été saisie de l'enquête. Le forcené a été hospitalisé jeudi soir. Il n'avait pas encore été entendu dans le cadre de sa garde à vue. Une source policière n'a pas exclu qu'il soit interné en hôpital psychiatrique. Il a fallu six policiers pour maîtriser le forcené au commissariat de police où il a été emmené. Il était, selon la police, "dans un état de surexcitation" comme "tous les forcenés de cette espèce dont les forces décuplent sous l'effet de l'action".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.