Cet article date de plus de treize ans.

Un débat sur le voile intégral a dégénéré mardi soir à Montreuil, nécessitant l'intervention de la police

Organisé par l'association Ni Putes Ni Soumises, le débat qui a rassemblé une centaine de personnes dans une école primaire, a été perturbé par des membres du mouvement pro-palestinien Cheikh Yassine.Après des coups échangés entre des participants non-identifiés, les organisateurs ont décidé d'arrêter le débat et d'appeler aux forces de l'ordre.
Article rédigé par France2.fr
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Des participantes au débat à Montreuil le 18/05/10 (AFP Fred Dufour)

Organisé par l'association Ni Putes Ni Soumises, le débat qui a rassemblé une centaine de personnes dans une école primaire, a été perturbé par des membres du mouvement pro-palestinien Cheikh Yassine.

Après des coups échangés entre des participants non-identifiés, les organisateurs ont décidé d'arrêter le débat et d'appeler aux forces de l'ordre.

La police a bloqué les sorties et demandé aux victimes de coups d'identifier leurs agresseurs et de déposer plainte.

"Je sors de cette réunion avec une conviction redoublée pour une loi à cause de ces comportements", a déclaré le député socialiste Manuel Valls, partisan d'une loi d'interdiction générale du voile intégral, présent à ce débat comme le sénateur Pierre Brard (app. PCF).

Organisé à la veille de la présentation du projet de loi d'interdiction du voile intégral en conseil des ministres, ce débat, programmé à l'initiative de Ni Putes Ni Soumises favorable à une telle mesure, avait rassemblé des femmes, dont des militantes féministes, d'autres portant le voile simple ou intégral, ainsi que des islamistes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.