Un campement dans lequel s'étaient réfugiés des mal-logés près du commissariat a été évacué mercredi par la police

Ils s'y étaient installés depuis leur expulsion le 8 avril d'un immeuble appartenant à GDF Suez.Selon la préfecture, six personnes ont été interpellées à l'aube. Selon l'association Droit au Logement (DAL), une mère de famille enceinte, un sans-papier et le délégué des familles de mal-logés figureraient parmi les personnes interpellées.

Ils s'y étaient installés depuis leur expulsion le 8 avril d'un immeuble appartenant à GDF Suez.

Selon la préfecture, six personnes ont été interpellées à l'aube. Selon l'association Droit au Logement (DAL), une mère de famille enceinte, un sans-papier et le délégué des familles de mal-logés figureraient parmi les personnes interpellées.

"Arrivés sur place à 7h du matin en grand nombre", les compagnies républicaines de sécurité "ont détruit le campement des expulsés", a affirmé le DAL, en dénonçant "le harcèlement et la répression organisée par les autorités".

"Les matelas, les sacs de couchages, les provisions et les quelques affaires qu'ils avaient pu sauver de la première expulsion ont été jetés dans une benne à ordures et envoyés pour destruction à la déchetterie par des employés municipaux", a ajouté l'association.

Les mal-logés (une cinquantaine pour le DAL; une vingtaine pour la police) avaient été expulsés le 8 avril d'un immeuble appartenant à GDF Suez situé avenue Marcel-Paul, à Gennevilliers, lors d'une opération qui avait conduit à l'interpellation de huit personnes, dont six sans-papiers d'origine africaine, pour "actes de rébellion".

Installés depuis cette date dans un campement de fortune, situé à proximité du commissariat et de la mairie de Gennevilliers, les mal-logés avaient été reçus vendredi dernier par le préfet des Hauts-de-Seine, qui leur avait donné ordre d'évacuer les lieux.

Selon le DAL, qui appelle à un rassemblement de soutien mercredi soir devant la mairie de Gennevilliers, une rencontre avec le maire de Gennevilliers est prévue jeudi soir, à 20h30.