Cet article date de plus de dix ans.

Un bijoutier a été tué mercredi lors du braquage de sa boutique du VIIIe arrondissement de Paris

Son épouse l'a retrouvé mort dans son arrière-boutique après l'agression - il a été violemment frappé à la tête, selon un responsable du syndicat policier Alliance - qui s'est déroulée boulevard des Batignolles.Plusieurs coffres du magasin ont été vidés, a-t-on souligné de source policière.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (DR)

Son épouse l'a retrouvé mort dans son arrière-boutique après l'agression - il a été violemment frappé à la tête, selon un responsable du syndicat policier Alliance - qui s'est déroulée boulevard des Batignolles.

Plusieurs coffres du magasin ont été vidés, a-t-on souligné de source policière.

"Le braquage a eu lieu entre midi et 14h", a expliqué Pascal Disant du syndicat Alliance Police nationale et a probablement été commis par une ou deux personnes. "Il a pris des coups violents à la tête, provoqués par une arme à feu ou une arme blanche. Il n'a pas été tué par un tir d'arme à feu", a ajouté M.Disant.

Il y a trois semaines, la bijouterie avait déjà été victime d'une braquage, commis par deux personnes en scooters et qui ont été depuis interpellées.

L'établissement ne disposait pas de sas d'entrée et avait des "moyens de sécurité limités", a expliqué M.Disant. "Les coffres sont vides. C'est sûr qu'on attire les voyous avec ce type d'établissements, d'autant que le cours de l'or est haut", a-t-il ajouté.

Une enquête de voisinage va être lancée pour identifier de possibles témoins.

En 2010, le nombre des vols à main armée en France visant les bijouteries est passé de 239 à 299, soit une augmentation de 26% par rapport à 2009, selon l'Office central de lutte contre la criminalité organisée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.