Cet article date de plus de dix ans.

Un "accord historique" a été conclu entre l'Etat et la région Ile-de-France, prévoyant 32,4 milliards d'euros

C'est ce qu'a annoncé mercredi le ministre de la Ville Maurice Leroy, précisant que cet investissement porterait d'ici à 2025 sur les transports franciliens.Cet accord concerne l'épineux dossier des transports du "Grand Paris", un des projets prioritaires de Nicolas Sarkozy.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Ligne D du RER parisien: un conducteur pilote son train, le 15 décembre 2010 (AFP / Miguel Medina)

C'est ce qu'a annoncé mercredi le ministre de la Ville Maurice Leroy, précisant que cet investissement porterait d'ici à 2025 sur les transports franciliens.

Cet accord concerne l'épineux dossier des transports du "Grand Paris", un des projets prioritaires de Nicolas Sarkozy.

Le ministère de la Ville a expliqué que les 32,4 milliards d'euros seraient investis pour la modernisation des réseaux actuels, en particulier des RER, et la réalisation d'un métro automatique de rocade autour de Paris.

Les services de Maurice Leroy et du président PS du conseil régional d'Ile-de-France Jean-Paul Huchon avaient annoncé conjointement mardi soir qu'un accord Etat-Région sur les transports franciliens, baptisé projet "Grand Paris Express", serait présenté mercredi.

Mardi, Jean-Paul Huchon, président également du Syndicat des transports franciliens (Stif), était engagé dans des discussions serrées avec sa majorité (PS-FG-Verts-DVG), et plus particulièrement avec Jean-Vincent Placé, vice-président Europe Ecologie-Les Verts (EELV), chargé des Transports.

Selon une source régionale interrogée mercredi, l'accord tout juste conclu ne sera pas ratifié par les écologistes partenaires de la majorité, ce qui ne devrait toutefois pas empêcher sa validation (EELV dispose de 49 sièges sur 209 au conseil régional).

Alors que tous les acteurs étaient à couteaux tirés jusqu'à l'été dernier, des convergences étaient apparues début janvier.

Pour transporter les Franciliens de banlieue à banlieue sans passer par Paris, : "Arc Express", un métro de 60 km en rocade porté par la région, et la "Double boucle" de métro souterrain de 130 km pensée par le gouvernement, aussi appelée "Grand huit". C'est le projet Arc Express qui est repris pour l'essentiel.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.