Cet article date de plus de dix ans.

Toufik El Fahem, 10 ans, signalé disparu mardi soir dans la Drôme a été retrouvé mercredi soir près de Lyon

Le garçon de 10 ans, disparu mardi soir dans la Drôme alors qu'il faisait du vélo devant la maison paternelle, a été récupéré sain et sauf hier soir dans la banlieue de Lyon, à environ 70 km de son domicile, une réapparition dans des conditions obscures.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Toufik El Fahem, 10 ans, signalé disparu depuis le 20 septembre 2011 a été retrouvé près de Lyon (AFP PHOTO / GENDARMERIE NATIONALE)

Le garçon de 10 ans, disparu mardi soir dans la Drôme alors qu'il faisait du vélo devant la maison paternelle, a été récupéré sain et sauf hier soir dans la banlieue de Lyon, à environ 70 km de son domicile, une réapparition dans des conditions obscures.

Sur la base du signalement d'un particulier, Toufik El Fahem a été
récupéré vers 19h30 par les services de gendarmerie alors qu'il avait trouvé refuge chez des habitants de Mions. "Il a tapé à leur porte en disant 'je suis Toufik , des gens parlant une langue étrangère m'ont emmené '", a déclaré le procureur de la République de Valence, Antoine Paganelli.

Un avis de recherche avait été diffusé mercredi matin auprès de toutes les unités de police et de gendarmerie, tandis que 130 gendarmes étaient à la recherche du garçon, dont seule la bicyclette avait été retrouvée à proximité du domicile du père.

Toufik , disparu mardi soir alors qu'il faisait du vélo devant son domicile à Lapeyrouse-Mornay dans la Drôme et réapparu 24 heures après dans la banlieue de Lyon, présente des traces de lien aux poignets, ce qui accrédite la thèse d'un enlèvement, a-t-on appris jeudi de source proche de l'enquête.

Sa peau a été légèrement abîmée par des frottements, ce qui accrédite la thèse d'un enlèvement, probablement crapuleux ou familial, selon cette source. L'enfant, qui s'était volatilisé alors qu'il faisait du vélo devant son domicile à Lapeyrouse-Mornay, a déclaré aux enquêteurs avoir été emmené à bord d'une voiture blanche par une ou plusieurs personnes qui parlaient une langue
étrangère et téléphonaient beaucoup.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.