Cet article date de plus d'onze ans.

Thierry Chichportich, alias "le masseur des stars", comparaît jeudi et vendredi devant les assises des Alpes-Maritimes

Il va répondre de "viols sur personnes vulnérables" à l'encontre de deux femmes, similaires à ceux qui lui avaient valu une première condamnation à 18 ans de réclusion en 2006.Le 19 mai 2006, la Cour d'assises des Alpes-Maritimes l'avait condamné pour une série de viols et d'agressions sexuelles sur 13 femmes dont certaines avaient été droguées.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Thierry Chichportich, le 11 mai 2006 au palais de justice de Nice. (AFP/PASCAL GUYOT)

Il va répondre de "viols sur personnes vulnérables" à l'encontre de deux femmes, similaires à ceux qui lui avaient valu une première condamnation à 18 ans de réclusion en 2006.

Le 19 mai 2006, la Cour d'assises des Alpes-Maritimes l'avait condamné pour une série de viols et d'agressions sexuelles sur 13 femmes dont certaines avaient été droguées.

Pour attirer dans son cabinet ses jeunes clientes, Thierry Chichportich se servait de son "book" où figuraient les éloges de nombreuses stars (Emmanuelle Béart, Monica Belluci, Penelope Cruz, Carole Bouquet, Tom Cruise ou encore Sylvester Stallone) ayant eu recours à ses massages, en particulier pendant le festival de Cannes.

Durant le procès en 2006, d'autres victimes présumées s'étaient fait connaître. Le parquet de Nice avait ouvert une nouvelle information judiciaire contre lui en juin 2006.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.