Cet article date de plus de dix ans.

Ségolène Royal : "C'est très difficile" de faire campagne

Interrogée sur "Questions d'info", sur LCP, la présidente de Poitou-Charentes a reconnu qu'il ne lui était pas évident de promouvoir la candidature de François Hollande, mais qu'elle "mettait de côté son ambition".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Ségolène Royal donne un discours à Rennes (Ille-et-Vilaine), le 4 avril 2012, dans le cadre de la campagne présidentielle. (FRED DUFOUR / AFP)

Elle est plutôt discrète dans cette campagne présidentielle, et pour cause. L'ancienne candidate socialiste à la présidentielle 2007, Ségolène Royal, a reconnu, mercredi 11 avril, qu'il était "très difficile" pour elle de faire campagne cette année pour le Parti socialiste. "Quand on a mené une première campagne, quand on a été au second tour, on a envie d'en mener une seconde et de transformer l'essai", a déclaré la présidente de la région Poitou-Charentes, dans une interview à l'émission "Questions d'info" sur LCP. 

"C'est très difficile et en même temps je le fais (...) parce que je considère que la mission de la gauche, c'est d'être au service d'une cause qui est plus grande que nous." Selon elle, "il faut être capable, et j'ai cette force, de pouvoir à un moment mettre de côté son ambition ou son rêve personnel et de se mettre au service de celui qui peut l'emporter en notre nom à tous".

Est-ce très difficile parce que c'est un autre candidat ou parce que c'est François Hollande, son ex-compagnon, père de ses quatre enfants ? A cette question, Royal a répondu : "C'est très difficile (...) même si ça avait été un autre candidat. C'est très difficile de ne pas avoir été désignée." Lors de la primaire socialiste en octobre 2011, Ségolène Royal avait été éliminée dès le premier tour, reléguée à la quatrième place parmi six candidats, avec seulement 7% des voix.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.