Rentrée : l'agenda made in France fait de la résistance

L'accessoire indispensable de la rentrée est bien l'agenda. L'un des leaders français du secteur résiste face aux agendas numériques.

FRANCE 2

Au moment des courses avant chaque rentrée, les enfants ont toujours le dernier mot sur l'agenda. Cet objet indispensable n'est pas réservé qu'à l'école. À l'heure où le smartphone sait tout faire, l'agenda papier peut-il garder sa place ? À Carquefou (Loire-Atlantique), 7,5 millions d'agendas sont produits chaque année dans l'usine de Quo Vadis, l'un des leaders du secteur. On continue de croire à l'avenir de l'agenda made in France et pour cela, on investit, jusqu'à 700 000 euros pour une nouvelle presse installée le mois dernier.

L'agenda français s'exporte

L'histoire de la France avec l'agenda démarre avec une idée toute simple, dans l'esprit d'organisation d'un ancien docteur, Francis Beltrami. Très vite, l'usine se développe et l'invention dépasse les frontières du pays. Les produits ont résisté à l'arrivée des agendas électroniques, mais ont désormais du mal à suivre. La société perd en vitesse aujourd'hui. Depuis cinq ans, son chiffre d'affaires de 50 millions d'euros connait une baisse de 2 à 3% par an. Pour se maintenir, l'entreprise voit plus loin : 25% de son chiffre d'affaires se fait à l'étranger.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un rayon de fournitures scolaires, le 17 août 2011, dans une grande surface à Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin).
Un rayon de fournitures scolaires, le 17 août 2011, dans une grande surface à Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin). (FREDERICK FLORIN / AFP)