Cet article date de plus de huit ans.

Rallye dans le Var : le pilote met en cause les freins

Le concurrent qui a foncé dans la foule samedi, tuant deux personnes et en blessant 19 autres, a indiqué que son système de freinage n'avait pas répondu. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La voiture qui a foncé dans la foule pendant un rallye à Draguignan (Var) a tué deux personnes, le 19 mai 2012.  (JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP)

Sa garde à vue a été levée. Pendant son audition, le pilote de la voiture qui a foncé dans la foule, samedi au Rallye des Maures (Var), a assuré lundi 21 mai que les freins du véhicule "n'[avaient] pas répondu". L'accident a fait deux morts et 19 blessés, dont trois au pronostic vital toujours engagé.

"Mon client a expliqué aux gendarmes que la pédale de frein n'[avait] pas répondu, a indiqué l'avocat du pilote, Me Patrice Moeyaert. Il a alors actionné le frein à main hydraulique avant d'aborder la courbe, mais il n'a pas pu rétablir la course." "Nous avons pu voir les premières vidéos et à un moment, on voit de la fumée au niveau des roues arrière, qui correspond à l'usage du frein à main", a assuré l'avocat. Selon lui, son client devrait être prochainement mis en examen. 

Une voiture neuve et un pilote expérimenté

Le véhicule, "préparé depuis deux ans et dont c'était le premier rallye", a été transféré à Paris pour être expertisé, selon l'avocat, qui a également témoigné de la fiabilité du conducteur. "C'est un pilote d'expérience. Il court depuis vingt-deux ans. Cette épreuve spéciale, il la connaît par cœur pour l'avoir effectuée plusieurs fois. Le week-end dernier encore, en reconnaissance, il avait effectué trois passages dans ce même secteur", a-t-il indiqué. 

"Mon client est effondré, il est hanté par les images des victimes, qu'il veut contacter, mais pour l'instant nous le lui avons déconseillé", a ajouté Patrice Moeyaert.

France 2 - Nathalie Jourdan et Raymond Chapelard

Un homme de 20 ans et un commissaire de course de 50 ans ont été tués dans l'accident. Dix-neuf personnes ont été blessées et admises dans sept hôpitaux de la région. Trois restaient en "urgence absolue" dimanche, selon le préfet du Var, Paul Mourier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.