Fréjus : les stigmates d'une nuit de violences

Publié Mis à jour
Fréjus : les stigmates d'une nuit de violences
FRANCE 2
Article rédigé par
D.Brignand, F.Cerulli, T.Gauthier - France 2
France Télévisions

C'est une nuit de violences qui s'est déroulée dans le quartier de la Gabelle, à Fréjus (Var), samedi 8 mai. Les forces de l'ordre ont été prises à partie par une cinquantaine d'individus.

C'est un spectacle de désolation au réveil, conséquence des tirs de mortiers et des jets de projectiles à Fréjus (Var). "Tout est cassé, c'est écœurant, je suis dégoûtée", déplore une passante. Cinq voitures brûlées, des commerces détruits ou dégradés. Vers minuit, dans le quartier de la Gabelle dans la nuit du 8 au 9 mai, 50 individus en cagoule attaquent les forces de l'ordre à coups de cocktails Molotov durant trois heures. Plusieurs rues de Fréjus subissent ces échanges de violences.

"Un sentiment global"

Les syndicats de policiers dénoncent une suite d'évènements prévisibles, et parlent d'un sentiment globalisé. "Les actions [anti-drogues] menées sur le plan local, ça doit les énerver (...) c'est un tout, c'est un contexte global, une banalisation de ce genre de faits", déclare Yohan Sebrier, délégué départemental d'Alliance Police Nationale. Quatre policiers ont été blessés. "Rien n'est fait par les services de l'État pour arrêter cette situation", déclare le maire David Rachline (RN). 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Provence-Alpes-Côte d'Azur

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.