Plusieurs milliers de faux passeports biométriques en circulation

Entre 500 000 et un million seraient des faux, selon Le Parisien. Le ministère de l'Intérieur a reconnu aujourd'hui "des failles" dans le système d'obtention de ces passeports. 

Un employé de l\'Imprimerie nationale de Flers-en-Escrebieux, près de Douai (Nord), positionne des passeports pour activer les puces électroniques, le 12 avril 2006.
Un employé de l'Imprimerie nationale de Flers-en-Escrebieux, près de Douai (Nord), positionne des passeports pour activer les puces électroniques, le 12 avril 2006. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Présenté comme infalsifiable, le passeport biométrique n'est pourtant pas à l'abri des contrefaçons. Sur les 6,5 millions de passeports en circulation, entre 500 000 et un million seraient des faux, selon Le ParisienLe ministère de l'Intérieur a reconnu lundi 19 décembre "des failles" dans le système d'obtention de ces passeports, mais il n'avance pas les mêmes chiffres que le quotidien.

Le ministère estime à "quelques milliers" les faux passeports biométriques, obtenus frauduleusement par usurpation d'identité ou par vol. Pour lui, les chiffres du Parisien "ne s'appuient sur rien" et sont "totalement farfelus".

La copie d'acte de naissance facile à falsifier

"Le problème actuel se résume au fait que tout citoyen peut obtenir le titre d’identité et de voyage le plus sécurisé au monde à partir d’un des documents administratifs les moins sécurisés (…) : la copie d’acte de naissance", précise une note d'une vingtaine de pages commandée par Henri Guaino, conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, citée par Le Parisien. 

A terme, il n'y aura plus besoin de présenter un extrait d'acte de naissance. Celui-ci pourra être récupéré directement via Comedec, un nouveau système de transmissions sécurisées mis en place entre les mairies et les préfectures et expérimenté depuis février, a rétorqué le ministère de l'Intérieur.