Plus de remaniement ?

Nicolas Sarkozy a renoncé à élargir le gouvernement, rapporte Le Figaro de samedi

Nicolas Sarkozy et François Fillon à Matignon
Nicolas Sarkozy et François Fillon à Matignon (© France)
Nicolas Sarkozy a renoncé à élargir le gouvernement, rapporte Le Figaro de samediNicolas Sarkozy a renoncé à élargir le gouvernement, rapporte Le Figaro de samedi

Pour le chef de l'Etat, la constitution d'un gouvernement de plus de 40 ministres en temps de crise risquait d'être mal perçu par l'opinion, rapporte le quotidien.

Le site web de Matignon a affiché vendredi par erreur et pendant quelques heures les noms de trois nouveaux entrants au gouvernement.

"Je ne le sens plus. Ce n'est pas le moment d'augmenter le nombre
de ministres. On a autre chose à faire", aurait-il déclaré avant de
repartir en vacances mercredi soir.

Attendue depuis le mois de juillet, la nomination d'une poignée de secrétaires d'Etat pour compléter le gouvernement alimente depuis des semaines les rumeurs et les informations de presse mais n'a toujours pas eu lieu. Les noms du député UMP Axel Poniatowski, du PRG (Parti radical de gauche) Paul Giacobbi et du porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre, étaient souvent cités.

Selon Le Figaro, Frédéric Lefebvre, qui a perdu son siège de
député des Hauts-de-Seine avec le retour à l'Assembléede l'ex-Secrétaire d'Etat à la Fonction publique, André Santini, obtiendrait
la direction d'une agence gouvernementale. Ce qui lui permettrait de rester porte-parole de l'UMP.

Jeudi, plusieurs médias estimaient que le léger remaniement du gouvernement, pressenti comme imminent, pourrait en réalité attendre les élections régionales de mars.

Le Parisien citait deux confidents de Nicolas Sarkozy, sans les nommer, pour étayer l'hypothèse d'un report. Le chef de l'Etat se serait agacé des rumeurs actuelles. "Ça l'exaspère qu'on en parle tous les jours, ce n'est pas le sujet qui préoccupe les Français ! Du coup, il se sent libre du calendrier", a déclaré un ministre au quotidien.

Couac à Matignon


L'information diffusée par le site de Matignon faisait état de l'arrivée au gouvernement de Frédéric Lefebvre, de Ladislas Poniatowski et de Paul Giaccobi. Elle est restée en ligne "deux à trois heures" vendredi après-midi, a-t-on affirmé à Matignon, confirmant une information diffusée par France-Info.

Ce couac a pour origine une "erreur de manipulation" de la part d'un des employés du service d'information du gouvernement (SIG), précisent les services du Premier ministre. L'employé en question
aurait malencontreusement stocké, dans la rubrique "plan du site" de la page web du gouvernement, des notes qu'il destinait à ses archives personnelles. Ces informations n'ont "à aucun moment" été visibles sur la page d'ouverture du site, assure la même source.

Il s'agissait "d'informations de presse" et non pas d'une quelconque information officielle destinée à être publiée ultérieurement, a également tenu à préciser Matignon.