Cet article date de plus de dix ans.

Plus de trois millions de Français déjà touchés par la grippe

L'épidémie poursuit sa progression en France métropolitaine, indique mercredi le réseau des Groupes régionaux d'observation de la grippe. Le Nord-Pas-de-Calais est la région la plus touchée.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le Nord-Pas-de-Calais est la région la plus touchée et les hommes représentent 52% des cas de grippe. (RALF HIEMISCH / GETTY IMAGES)

Plus de trois millions de personnes sont déjà touchées par la grippe en France métropolitaine, "malgré les vacances scolaires et la fermeture des écoles dans les deux tiers de l'Hexagone". C'est ce qu'a annoncé mercredi 29 février le réseau de surveillance des Groupes régionaux d'observation de la grippe (Grog).

"Actuellement, chez les patients consultant un médecin généraliste ou un pédiatre pour une infection respiratoire aiguë d'allure grippale, 60% sont des vrais cas de grippe", a-t-il précisé dans son bulletin hebdomadaire, du lundi 20 au dimanche 26 février. L'épidémie pourrait atteindre son pic cette semaine, prévoit de son côté le réseau Sentinelles de l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale).

Les hommes plus touchés

La semaine dernière, l'incidence des cas de syndromes grippaux par les généralistes en France métropolitaine a été estimée à 565 cas pour 100 000 habitants (soit 359 000 nouveaux cas), selon le réseau Sentinelles. Un chiffre bien au-dessus du seuil épidémique, situé à 147 cas pour 100 000 habitants.

Les incidences les plus élevées ont été notées en Nord-Pas-de-Calais (1 396 cas pour 100 000 habitants), Languedoc-Roussillon (1 162), Limousin (1 126), Auvergne (879), Champagne-Ardenne (659), Provence-Alpes-Côte-d'Azur (619), Franche-Comté (612) et Centre (503). Concernant les cas rapportés la semaine dernière, l'âge médian était de 33 ans, les hommes représentant 52% des cas.

Les urgences saturées

L'Association des médecins urgentistes de France a alerté le week-end dernier sur une "saturation" des services d'urgences en raison de l'épidémie de grippe. Son président, Patrick Pelloux, a reproché aux autorités "de n'avoir pas cette année encore anticipé l'épidémie", qui n'a pourtant "rien d'exceptionnel".

De son côté, la Direction générale de la santé (DGS) a indiqué, lundi, que "les établissements de santé sont mobilisés pour mettre en œuvre les réponses adaptées lorsqu'il existe des tensions sur l'offre de soins". Elle avait également rappelé "le rôle primordial des médecins traitants, pharmaciens (…) pour ne pas saturer les services d'urgences".

Des gestes simples pour limiter l'épidémie

En ce qui concerne les mesures d'hygiène à adopter pour limiter la transmission de la la grippe, la DGS recommande aux personnes malades, dès le début des symptômes, de :

• limiter leurs contacts avec d'autres personnes, en particulier les personnes à risque ou fragiles (enfants de moins de 1 an et personnes âgées), et éventuellement de porter un masque chirurgical en leur présence ;

• se laver régulièrement les mains à l'eau et au savon, ou à défaut avec une solution hydroalcoolique ;

• se couvrir la bouche et le nez à chaque fois qu'elles toussent ou éternuent ;

• se moucher dans des mouchoirs en papier à usage unique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.