Nantes : fortes tensions dans le quartier du Breil

Le calme est-il revenu au lendemain de la nuit d'émeute qui a suivi la mort d'un jeune homme de 22 ans lors d'un contrôle de police à Nantes (Loire-Atlantique) ? Diane Schlienger en direct sur place, nous en dit plus.

Voir la vidéo
France 2

"La situation est toujours très tendue dans la cité du Breuil, atteste la journaliste Diane Schlienger en direct de Nantes (Loire-Atlantique) ; il y a une heure à peine, de nouvelles voitures ont été brûlées, et la fin d'après-midi a ainsi été émaillée d'échauffourées, signe que la colère des jeunes du quartier n'est toujours pas retombée."

200 policiers déployés autour des cités

"Ils nous disent toujours vouloir venger la mort d'Aboubacar Fofana, poursuit la journaliste. En conséquence, la police a décidé de renforcer son dispositif de sécurité pour cette nuit. 200 policiers seront prédisposés tout autour des cités. Mais leurs consignes sont claires : ne pas être trop visibles, pour éviter de provoquer des affrontements." La jouranliste ajoute"Tous ici veulent éviter de nouvelles victimes cette nuit de part et d'autre. Les mères de famille du quartier ainsi que les proches d'Aboubacar Fofana appellent aux au calme pour, disent-ils, honorer la mémoire du jeune homme de 22 ans".

Le JT
Les autres sujets du JT
Une voiture incendiée dans le quartier de Breil à Nantes après la mort d\'un homme par un policier, le 3 juillet 2018.
Une voiture incendiée dans le quartier de Breil à Nantes après la mort d'un homme par un policier, le 3 juillet 2018. (SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP)