Cet article date de plus de neuf ans.

Nourrisson mort à Paris : l'autopsie confirme les soupçons des enquêteurs

Principal suspect selon la brigade des mineurs : un garçonnet de 3 ans.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

FAITS DIVERS - L'autopsie du nourrisson âgé d'un mois et demi, mort dans une pouponnière parisienne dimanche 16 septembre, a révélé qu'il avait subi un traumatisme crânien. Le drame s'est produit à la pouponnière Michelet, située dans le 13e arrondissement de la capitale, qui a pour mission d'accueillir des enfants de moins de 3 ans en difficulté ou en danger, placés par leur famille ou par mesure judiciaire.

Selon les premiers éléments de l'enquête confiée à la brigade des mineurs, le nourrisson a été retrouvé vers 8 heures dimanche matin, semi-conscient, avant de mourir. Il se trouvait à côté d'un garçonnet de 3 ans. L'hypothèse selon laquelle cet enfant aurait jeté à terre le bébé est examinée par les enquêteurs. Des traces de morsures ont été constatées sur la victime, a précisé une source policière. L'autopsie du bébé, réalisée lundi, a confirmé par ailleurs la présence de lésions avec ecchymoses correspondant à des morsures.

En plus de l'enquête judiciaire, le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a demandé à ce qu'une enquête administrative soit "immédiatement ouverte" dans cet établissement géré par la direction de l'action sociale, de l'enfance et de santé de la Ville de Paris. Le maire du 13e arrondissement, Jérôme Coumet, témoigne de l'émotion du personnel et de la difficulté de l'enquête à venir.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.