Ouvrage critique sur le PS: Royal réagit

Ségolène Royal réagira "dans quelques jours" à la sortie d'un livre évoquant l'élection de Martine Aubry à la tête du PS

Ségolène Royal dans les 4 Vérités (09/09/09)
Ségolène Royal dans les 4 Vérités (09/09/09) (© France 2)
Ségolène Royal réagira "dans quelques jours" à la sortie d'un livre évoquant l'élection de Martine Aubry à la tête du PSSégolène Royal réagira "dans quelques jours" à la sortie d'un livre évoquant l'élection de Martine Aubry à la tête du PS

L'essai "Hold-ups, arnaques et trahisons" fait état de tricherie lors de l'élection de la patronne du PS Martine Aubry en 2008.

Candidate malheureuse à ce poste, Ségolène Royal, qui a lu des extraits du livre, a "ressenti un choc en pensant aux dizaines de milliers de militants qui se sont fait voler leur vote", a-t-elle dit dans les "4 Vérités".

"Je n'ai pas encore lu la totalité du livre, je vais le faire avec mon équipe et ensuite je ferai une déclaration solennelle dans quelques jours (...) Je vous dirai en responsabilité ce que nous comptons faire", a-t-elle affirmé mercredi matin sur France 2.

En novembre 2008, Ségolène Royal avait perdu, à une centaine de voix près, l'élection au poste de premier secrétaire du PS, face à la maire de Lille Martine Aubry.

Faisant allusion au "choc" ressenti en lisant les extraits du livre sur cette élection, elle a déclaré: "On savait que ça avait triché, mais pas avec cette ampleur ni avec ce système d'organisation." Elle a précisé qu'elle allait "consulter Robert Badinter qui avait fait un certain nombre de propositions" après le vote controversé des militants. L'ancien ministre de la Justice avait proposé de "revoter dans les fédérations litigieuses", a rappelé la présidente de la région Poitou-Charentes. Mais "cette solution, qui était une solution responsable à ce moment-là, a été refusée. Je comprends mieux pourquoi elle a été refusée", a poursuivi Ségolène Royal.

"Je pense qu'on ne peut pas laisser passer cela pour les militants qui ont voté, pour l'opinion publique, pour les Français pour le principe même de la démocratie, pour la morale en politique", a souligné l'ex-candidate à la présidentielle. "On ne peut pas passer sous silence ou minimiser ce qui se passe. En même temps, je suis consciente de la lassitude des militants et de l'image déplorable que cela donne des dirigeants actuels du PS", a-t-elle ajouté.
Voir l'émission "Les 4 vérités"

Un livre à charge contre la direction du PS


Ecrit par les journalistes d'Europe 1 Antonin André et Karim Rissouli, le livre "Hold-ups, arnaques et trahisons" (éditions du Moment) revient sur les coulisses du congrès de Reims et l'élection controversée de Martine Aubry à la tête du PS. Selon les bonnes feuilles publiées dans lepoint.fr, il s'agit d'une chronique du PS, du congrès aux européennes, ce qui inclut donc l'élection en novembre 2008 de la maire de Lille par les militants du PS avec 102 voix d'avance sur son adversaire Ségolène Royal.

Cet ouvrage se veut, selon Le Point, "une charge sévère contre Martine Aubry", publiée alors même que la patronne du PS semblait avoir repris la main et retrouvé des couleurs à l'issue de l'université d'été du PS à La Rochelle en entamant la rénovation du parti.

Dans un extrait, les auteurs évoquent le déroulement du vote dans le fief lillois de Mme Aubry, assurant que "la victoire de Martine a été fabriquée de toutes pièces". Ils rapportent les paroles présumées d'un proche de Mme Aubry: "On ne prend plus de gants, on bourre les urnes." Ils citent plusieurs exemples que déjà, dans leur "protestation électorale" au PS, des partisans de Ségolène Royal, notamment Me Jean-Pierre Mignard, avaient mentionnés. Selon les auteurs, "Lille ne serait pas un cas isolé dans le Nord, certaines voix, sous couvert d'anonymat, évaluent l'ampleur de la fraude à 1000 votes en faveur d'Aubry."

Interrogés mardi sur Canal +, les deux journalistes ont affirmé détenir les preuves de leurs allégations mais ne les ont pas publiées par "courtoisie".

Fabius: "rien de probant" dans ce livre


Laurent Fabius a estimé mercredi matin qu'il n'y avait "rien de probant" pour affirmer qu'il y ait eu tricherie lors de l'élection de Martine Aubry à la tête du PS, comme l'affirme l'ouvrage "Hold-ups, arnaques et trahisons". "Je crois que Martine Aubry a gagné, que les choses sont derrière nous. Je le crois, mais ce n'est pas avec ce genre de propos qu'on va remettre la politique à la hauteur qu'elle devrait avoir", a déclaré sur RTL le député de Seine-Maritime, qui avait soutenu la maire de Lille face à Ségolène Royal lors du congrès de Reims en novembre 2008.

Michel Sapin, secrétaire national du PS, a jugé mercredi "un peu dommage que l'on retouille" de "vieilles histoires" à l'occasion de la sortie de livre faisant état d'une fraude lors de l'élection à la tête du parti de Martine Aubry.