Patrimoine : les maires auront-ils le dernier mot ?

Stéphane Bern, missionné par le gouvernement pour la sauvegarde du patrimoine, dénonce les dégâts de la future loi Elan sur le logement, qui réduit le rôle des architectes. Reportage à Perpignan (Pyrénées-Orientales).

France 2

Au cœur de Perpignan (Pyrénées-Orientales), les rues pittoresques du quartier Saint-Jacques abritent des maisons qui datent du Moyen Âge. Nick Gimenez, l'un des habitants, s'inquiète, car l'une après l'autre la mairie détruit les maisons les plus insalubres. Les habitants redoutent que ces destructions prennent de l'ampleur, car la nouvelle loi Élan autorise les maires à détruire les bâtiments insalubres, sans que l'architecte des bâtiments de France y mette son nez. Le quartier est pourtant ici sauvegardé, "on est dans un bâti vernaculaire, mais il donne absolument sa qualité à la ville de Perpignan", explique Olivier Poisson, membre de l'association pour la défense du quartier Saint-Jacques.

La rénovation plutôt que la destruction

Jean-Marc Pujol, le maire, se défend de seulement se préoccuper de l'état de certaines maisons qui menacent de s'écrouler. "40 % des logements dans ce quartier sont vacants ou insalubres", explique-t-il. Les habitants restent inquiets de voir s'envoler l'âme de leur quartier et préfèrent une politique de rénovation à la destruction.

Le JT
Les autres sujets du JT