Cet article date de plus de quatre ans.

Haute-Garonne : la construction d'un hôtel dans la cour d'une école fait polémique

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Haute-Garonne : la construction d'un hôtel dans la cour d'une école fait polémique
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que l'Église va mener sa collecte annuelle du denier du culte, à Toulouse (Haute-Garonne), une école privée appartenant au diocèse, Saint-Stanislas, pourrait vendre une partie de sa cour à un constructeur, qui y installerait un hôtel de luxe.

Dans le centre historique de Toulouse (Haute-Garonne), un quartier parmi les plus chers. La cour de l'école catholique de Saint-Stanislas fera un emplacement de choix pour un hôtel de luxe. La promesse de vente a été signée l'été dernier. Les parents d'élèves, qui viennent de l'apprendre, ne décolèrent pas. "On nous dit que les fenêtres ne s'ouvriront pas, mais toujours est-il qu'ils [les pensionnaires de l'hôtel, ndlr] auront un visuel direct sur nos enfants", peste une mère de famille.

Les fidèles tentent de sauver les meubles

Selon l'évêché de Toulouse, cette vente permettra de reconstruire la cantine et de remettre aux normes toute l'école, qui en a bien besoin. Des travaux estimés à 2 160 000 euros, que l'archevêque, président de l'association propriétaire des lieux, ne sait pas comment financer. Faute d'argent, l'Église catholique doit régulièrement vendre des biens. À Toulouse, Notre-Dame-des-Grâces abrite désormais une banque et un promoteur immobilier. À Vandœuvre-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle), seule la mobilisation des fidèles a empêché que cette église devienne un fast-food.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.