Molex: le personnel se résigne au plan social

L'assemblée générale du personnel a voté mardi soir pour que ses élus au comité d'entreprise "entérinent" le plan social

L'assemblée générale du personnel a voté mardi soir pour que ses élus au comité d'entreprise "entérinent" le plan socialL'assemblée générale du personnel a voté mardi soir pour que ses élus au comité d'entreprise "entérinent" le plan social

Ce plan doit se traduire par le licenciement de 283 salariés.

Par bulletin secret, les salariés ont voté par 140 voix contre 70 pour entériner ce plan, qui devrait leur permettre de toucher environ un mois de salaire par année d'ancienneté, ainsi que le paiement des jours de grève de juillet et août, a indiqué un des représentants syndicaux.

Lors de l'assemblée générale des salariés de l'usine Molex de Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne), les délégués CGT Guy Pavan et Denis Parise n'ont pas donné de consignes de vote, se contentant de dire: "Quoi que vous décidez, on vous suivra ! (...) De toute façon, le combat va continuer pour vérifier que le gouvernement et les industriels tiennent leurs promesses de réembauche."

De son côté, le délégué CGC Marc Gaillard a appelé "à jouer la sécurité, car nous n'avons pas le droit de jouer avec votre vie". Le délégué FO Thierry Bonhoure a également appelé à voter pour le plan social en déclarant: "En combattant, on a gagné huit mois sur l'emploie, c'est un peu mieux que rien."

Mardi matin, le ministre de l'Industrie Christian Estrosi avait indiqué que le fonds d'investissement américain HIG avait signé un accord de reprise partielle de l'usine Molex, "pour la relance de l'activité industrielle" de son usine de Villemur-sur-Tarn.

L'usine de Villemur-sur-tarn est provisoirement close depuis le 6 août. Le groupe américain avait annoncé son intention de fermer fin octobre le site qui emploie 283 salariés, provoquant la révolte et la résistance des salariés.