Les Restos du cœur doivent aider 100 000 personnes de plus cet hiver

Le président des Restos du cœur, Olivier Berthe, a indiqué que l'association faisait face à une explosion de la demande en aide alimentaire, avec 100 000 bénéficiaires de plus. Il a lancé un appel aux donateurs, sur RTL. 

Des bénévoles des Restos du cœur distribuent une aide alimentaire à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le 27 décembre 2012. 
Des bénévoles des Restos du cœur distribuent une aide alimentaire à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le 27 décembre 2012.  (MIGUEL MEDINA / AFP)
"Ce n'est pas une hausse, c'est une explosion." Le président des Restos du cœur, Olivier Berthe, a estimé que la demande avait explosé de 12% cette année, "c'est-à-dire 100 000 personnes de plus à venir aux Restos pour cet hiver", vendredi 28 décembre sur RTL"C'est un chiffre que nous n'avons pas l'habitude de voir", a-t-il ajouté. Avant de lancer un appel aux Français : "Si les donateurs ne se mobilisent pas, nous ne pourrons pas faire face à la situation." Lors de leur dernière campagne d'hiver, les Restos du cœur ont accueilli environ 870 000 personnes par jour et distribué 115 millions de repas.

Dans ce contexte, Olivier Berthe est d'autant plus inquiet des menaces qui pèsent sur le fonds européen dédié à l'aide alimentaire, critiqué par certains membres de l'Union européenne. "Il semblerait que le gouvernement [français] soit en train d'accepter un compromis avec l'Allemagne ou l'Angleterre (...) ça veut dire moins d'aides et donc la fin de l'aide alimentaire en Europe." La Commission européenne avait décidé, mardi 28 février, de porter à 500 millions d'euros les fonds destinés à abonder le Programme européen d'aide aux plus démunis (PEAD) en 2012. 

Olivier Berthe rappelle que le PEAD bénéficie à "18 millions d'Européens pauvres". Un maintien de cette aide est vital pour les Restos du cœur, car elle représente 23% des repas distribués et 15% de ses ressources.