Cet article date de plus de douze ans.

Les préparatifs des cérémonies en Normandie

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Les habitants de Colleville-sur-mer ont décoré leurs rues avec des drapeaux français et américains (© AFP)
Dans la région tout le monde s¿affaire pour accueillir comme il se doit le nouveau président américain

D"après la mairie de Caen, malgré l"ampleur de l"événement, "aucun moyen supplémentaire n"a été prévu" pour faire face à ce chamboulement. "Tout le monde est débordé" confiait la mairie socialiste de Caen.

Seconde étape du président Obama, Colleville-sur-mer. Ce bourg d"à peine 200 habitants a été et est encore le théâtre des visites successives de tous les présidents américains depuis Jimmy Carter.

Dans le cimetière de Colleville-sur-mer où reposent 9.387 militaires américains tombés en 1944 pendant la bataille de Normandie, Barack Obama devrait participer dans l'après-midi à la principale des commémorations du Débarquement en compagnue de M.Sarkozy, les Premiers ministres canadien Stephen Harper et britannique Gordon Brown et le prince Charles.

Signe de l"importance de cet événement, à la veille de la cérémonie l"Elysée n"avait toujours rien communiqué, l"ambassade américaine « ne sait rien » et le maire de Colleville, Patrick Thomines, ne savait toujours pas vendredi "comment se déroulera et quel sera le contenu de la cérémonie". "Tout est décidé entre la Maison Blanche et l"Elysée. Je n"ai eu aucun contact avec l"équipe d"Obama seulement avec la préfecture", nous confiait M. Thomines vendredi par téléphone.

S"il admet "être rôdé" avec cette cérémonie, il précise néanmoins que cet année l"effet Obama a également atteint sa bourgade de 200 âmes. "C"est vrai que l"engouement est un peu plus fort que les autres années avec la présence des deux présidents et notamment celle d"Obama. Le déploiement médiatique n"a jamais été aussi fort. Cela fait maintenant deux semaines que je suis harcelé au quotidien, mais ça me fait plaisir", avoue-t-il le sourire dans la voix.

Malgré l"irrésistible Obamania, le maire ne manque pas de rappeler qu"il s"agit avant tout "d"honorer les vétérans de guerre" et de recevoir un "chef d"Etat" très apprécié en ces terres pour avoir "parlé de la Normandie lors de son discours d"investiture".

Question sécurité, la mécanique semble bien huilée. M.Thomines n'est pas inquiet. "Il y a ce qu"il faut. Je n"ai pas les chiffres exacts du déploiement des forces de l"ordre, mais il sera important". En effet, aux forces de police et de gendarmerie habituelles, viendront se greffer pour l"occasion "500 soldats d"une base militaire située à proximité du cimetière".

Cette fois-ci c"est sûr, Obama va débarquer en bonne et due forme sur les plages normandes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.