Les Français restent opposés aux différentes options envisagées pour réformer le système des retraites

Selon un sondage Ouest-France publié dimanche, seuls 45% (46% il y a trois semaines) sont favorables à l'allongement de la durée de cotisation, 40% (43%) sont pour le recul de l'âge de la retraite au-delà de 60 ans.45% (47%) sont pour compléter le système de retraites par répartition au moyen de fonds de pension.

Départ de la manifestation contre la réforme des retraites le 27 mai 2010
Départ de la manifestation contre la réforme des retraites le 27 mai 2010 (AFP/BERTRAND LANGLOIS)

Selon un sondage Ouest-France publié dimanche, seuls 45% (46% il y a trois semaines) sont favorables à l'allongement de la durée de cotisation, 40% (43%) sont pour le recul de l'âge de la retraite au-delà de 60 ans.

45% (47%) sont pour compléter le système de retraites par répartition au moyen de fonds de pension.

Et 31% (28%) se prononcent pour l'augmentation des cotisations sociales. L'idée de diminuer le niveau des retraites fait également l'unanimité contre elle, avec seulement 10% d'opinions favorables, contre 8% il y a trois semaines.

Concernant le recul de l'âge du départ à la retraite au-delà de 60 ans, les seuls à y être majoritairement favorables, selon la catégorie socio-professionnelle, sont les retraités à 55%. Les moins défavorables à ce recul sont les professions libérales et cadres supérieurs (48%) puis les inactifs (42%). Les femmes y sont plus opposées que les hommes, respectivement 64 et 56% et les moins de 35 ans se disent contre à 68%.

Selon l'organisme de sondage, l'approbation du principe d'un allongement de la durée de cotisation demeure à un niveau parmi les plus élevés depuis 2003. En revanche, "la capitalisation via les fonds de pension se situe à son score le plus faible jamais observé" (61% en 2003).

Enfin, pour 53% des Français, dont 78% de sympathisants UMP et 39% de sympathisants de gauche, l'âge légal de départ à la retraite à 60 ans est un "symbole qui ne veut plus dire grand chose".

Ce sondage a été réalisé par téléphone fixe jeudi et vendredi auprès d'un échantillon de 956 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas. Ce sondage a été mené le jour même et le lendemain d'une journée nationale d'action syndicale organisée jeudi sur la défense des retraites et alors que le gouvernement a commencé cette semaine à dévoiler plus clairement son projet.