Cet article date de plus de dix ans.

"Les forces de police ont procédé à l'éviction des occupants des locaux administratifs de l'Ecole normale supérieure"

La préfecture de Paris l'a annoncé mardi matin. Treize occupants ont été délogés sans incident lors de cette opération qui a débuté à 6h.Les locaux administratifs de l'Ecole Normale Supérieure de la rue d'Ulm étaient occupés depuis plusieurs semaines par des étudiants et des grévistes pour soutenir des travailleurs précaires.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les locaux occupés de Normale Sup rue d'Ulm à Paris, le 13 avril 2011 (AFP/BERTRAND LANGLOIS)

La préfecture de Paris l'a annoncé mardi matin. Treize occupants ont été délogés sans incident lors de cette opération qui a débuté à 6h.

Les locaux administratifs de l'Ecole Normale Supérieure de la rue d'Ulm étaient occupés depuis plusieurs semaines par des étudiants et des grévistes pour soutenir des travailleurs précaires.

Le 9 avril, le tribunal administratif, saisi par la direction de l'ENS, "a considéré qu'il y avait urgence à procéder à cette évacuation" car l'occupation "entravait le bon fonctionnement de l'établissement", à la veille des premières épreuves écrites d'admission, prévues mercredi, a expliqué la préfecture.

Un mouvement social, appuyé par des étudiants, a débuté le 10 janvier pour demander la titularisation d'une dizaine d'employés contractuels.

Début avril, la direction avait proposé la titularisation d'une partie de ces précaires, ce qui avait été jugé insuffisant par les protestataires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.