Cet article date de plus de dix ans.

Les centrales nucléaires bientôt sous vidéosurveillance

Le niveau sécurité des sites français a été mise en cause par l'intrusion, début décembre, de militants de l'organisation écologiste Greenpeace. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Claude Guéant, le ministre de l'Intérieur, est attendu le 6 janvier 2011 à Chinon (Indre-et-Loire) pour annoncer un plan de sécurité dans les centrales nucléaires.  (ALAIN JOCARD / AFP)

Des caméras pour sécuriser les centrales nucléaires. Claude Guéant, ministre de l'Intérieur, annonce dans Le Parisien daté du vendredi 6 janvier que les sites français seront bientôt sous vidéosurveillance et équipés de systèmes d'alarmes.

Le niveau de sécurité des centrales a été mise en cause par l'intrusion, début décembre, de militants de l'organisation écologiste Greenpeace aux abords de plusieurs centrales nucléaires.

"On va traquer toutes les failles, si infimes soient-elles [...] Le système de protection passive des centrales va être amélioré", affirme Claude Guéant dans Le Parisien. Le ministre annonce entre autres des élagages là où la visibilité est gênée par la végétation, des clôtures supplémentaires, et des équipes cynophiles.

Les gendarmes équipés de "pistolets à impulsion électrique"

En compagnie du PDG d'EDF, Henri Proglio, Claude Guéant se rend vendredi matin au Centre nucléaire de production d'université de Chinon (Indre-et-Loire), où "il évoquera un plan d'action commun mis en place par EDF et la gendarmerie".

Les gendarmes seront notamment équipés "de pistolets à impulsion électrique pour gérer les problèmes d'intrusion non terroriste sur un site nucléaire", indique le ministre dans le quotidien

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.